Chamonix-Zermatt : la haute route, une légende

Chamonix, altitude la plus haute d’Europe, sommet le plus élevé des Alpes, 4 810 mètres. Le Cervin, emblème de Zermatt, pyramide presque parfaite constituée de quatre faces et de quatre arêtes. Entre les deux : la haute route, l’une des plus belles aventures à skis de la planète. Il faut une semaine à la plupart des skieurs pour parcourir les quelque 100 kilomètres de la haute route. Le parcours est difficile, avec plus de 6 000 mètres de dénivelée et 20 glaciers à franchir.
Cham - Zermatt

16 janvier 1903 : le docteur Michel Payot, Alfred Simond, Joseph Couttet et Joseph Ravanel réalisent la première traversée hivernale Chamonix-Zermatt avec un équipement rudimentaire. Le col du Chardonnet, le glacier d’Orny, Orcières, Chanrion, ils font une pause à Evolène puis rejoignent Zermatt par le col d’Hérens le 22 janvier. Ainsi commence l’histoire de la première liaison à skis entre Chamonix et Zermatt, les deux capitales alpines. 

La haute route est ouverte. Elle s’étoffe de nombreuses variantes, la principale est inaugurée par Marcel Kurz en janvier 1919, au départ de Verbier. Evoluer au cœur des plus belles montagnes du massif du Mont-Blanc et du Valais suisse. Hauts cols et glaciers, sommets prestigieux tels la Rosablanche ou le pigne d’Arolla. Panoramas sur le mont Blanc, le Matterhorn, le Grand Combin ou le mont Rose… entre mont Blanc et Cervin, s’égrènent des paysages fabuleux. Dans cet espace extraordinaire qu’est le monde alpin,  le sentiment de solitude et de calme est immédiat. L’expérience d’éloignement, le silence omniprésent, la neige scintillante, l’univers immaculé… la magie de la montagne opère. Se mesurer à la nature sauvage, expérimenter le sentiment de liberté, la haute route est aussi le dépassement de soi.

Voir le RAID CHAMONIX-ZERMATT >>

VOIR TOUS LES RAIDS À SKI >>