Bannière Guides par passion

La prévention du paludisme

Aucun moyen préventif n’assure une protection totale contre le paludisme. Il est nécessaire de recourir en même temps à : des mesures de protection contre les piqûres de moustiques et une chimioprophylaxie (médicament antipaludique préventif).
moustique2

Selon le pays visité, la durée du séjour et les caractéristiques individuelles de chaque voyageur (enfant, femme enceinte…), quatre médicaments peuvent être utilisés. Consulter votre médecin traitant.

La chloroquine (Nivaquine 100 mg)

Un comprimé par jour pour une personne pesant au moins 50 kilos. La prise est à débuter le jour de l’arrivée dans la zone impaludée et doit être poursuivie pendant quatre semaines après la sortie de cette zone.

L’association Atovaquone 250 mg - Proguanil 100 mg - Malarone

Un comprimé par jour au cours d’un repas pour une personne pesant plus de 40 kilos. La prise est à débuter le jour d’arrivée dans la zone impaludée et doit être poursuivie pendant une semaine après la sortie de cette zone.

La méfloquine (Lariam 250 mg)

Un comprimé une fois par semaine pour une personne pesant plus de 45 kilos. La prise doit être débutée au moins 10 jours avant le départ pour permettre d’apprécier la tolérance au médicament. La prise de méfloquine doit être poursuivie pendant 3 semaines après la sortie de la zone impaludée.

Le monohydrate ou l’hyclate de Doxycycline

Doxypalu (monohydrate), Granudox Gé (monohydrate), Doxy 100 mg Gé et Doxy 50 mg Gé (hyclate).
Un comprimé de 100 mg/jour pour une personne pesant plus 40 kilos, de 50 mg/jour pour une personne pesant moins de 40 kilos. La prise est à débuter le jour de l’arrivée dans la zone impaludée et doit être poursuivie quatre semaines après après la sortie de cette zone.

Lire aussi :  Moustiques et diptères piqueurs >