Bannière Guides par passion

Premiers contacts avec la Russie

Tout commence dans le confort avec un vol direct Genève Moscou où les attend un ami en stage à l’Ambassade de France. Même si le temps est compté, ils prennent le temps de visiter la place Rouge et le café Pouchkine… De vrais touristes !
yakoutie hommes

Le soir, le programme se corse un peu, puisqu’ils logent, économie oblige, dans une espèce de squat, dans une banlieue assez sordide, où règne Alexei et ses amis.  La  vodka coule à flot et Alexei leur explique les subtilités de la politesse russe qui consiste, s’ils ont bien compris, à ne jamais refuser un verre. Le réveil est difficile… Il faut pourtant se hâter car ils doivent récupérer, en métro, les billets à l’autre bout de la ville pour retourner ensuite à l’aéroport Domodédovo d’où un antique Tupolev les embarque pour Yakoutsk. L’aventure ne fait que commencer.

Ils y arrivent avec 12 heures de retard. L’avion a fait une escale imprévue à Krasnoïarsk, pour une raison que nous ignorons encore. Cela vaut peut-être mieux ! Ils sont accueillis par Slava, un jeune yakoute énergique et intelligent, correspondant de Allibert en Yakoutie. Il les installe dans un appartement en attendant le prochain vol pour Khonoo qui est annoncé avec un jour de retard.... Yakoutsk est une ville assez agréable bâtie au bord de la rivière Lena. Les maisons et les immeubles sont bâtis sur des pilotis car le sol y est gelé en permanence (permafrost). Enfin, ils prennent l’avion pour Khonoo, situé à 850 Km au Nord-Est. Ils y séjournent trois jours avec les rangers du Parc Momsky qui leur apprennent les rudiments de la vie dans la taïga.