Bannière Guides par passion

Paysages du bout du monde

Ils prennent un dernier avion pour un petit village du fin fond de la Sibérie où les habitants vivent en quasi-autarcie, de chasse et de pêche.
yakoutie glacier

L’avion survole à basse altitude la rivière Moma. Son nom signifie « intestins » en Yakoute et cela se comprend, car elle serpente paresseusement en centaines de méandres. L’atterrissage sur la piste de graviers, encombrée de larges flaques d’eau, est « sportif »,   mais les pilotes en jeans et t-shirts ne semblent guère perturbés. Après une brève visite du village, Judith et Niklaas embarquent avec les canoës sur un camion 6x6 qui part droit, sous une pluie battante, dans la taïga sans se soucier de savoir s’il y a une piste.  Après cinq heures de tape-cul en appui sur la ridelle, la taïga se couvre de bandes de glace qui peu à peu se soudent pour ne former qu’une calotte glaciaire de plusieurs kilomètres de diamètre: un glacier lacustre dans lequel les bras de rivière se fraient difficilement un passage. Il est minuit et le camion ne peut plus traverser. Les jeunes mettent à l’eau les embarcations, chargent les sacs et pagayent dans une atmosphère irréelle : entre ciel, eau, nuages et glace, très faiblement éclairés par un soleil qui n’en finit plus de se coucher ou de se lever…