Alpinisme du bout du monde

Après plusieurs jours de marche en autonomie complète, très lourdement chargés, les voilà enfin à proximité du Gora Pobieda, sommet des Tcherskis et de la Sibérie Orientale.
Cascade de glace (Fotolia)

Ils regrettent vite la faiblesse de leur équipement ! Le réchauffement climatique a en effet dénudé une partie des parois qui se révèlent piégeuses et verticales contrairement aux indications qu’ils avaient obtenues. Une fois le brouillard levé, ils optent pour une goulotte, qui leur semble un peu plus propre que les autres. Avec son bâton de rando, Niklaas, qui monte en tête, essaie de pallier l’absence de deuxième piolet technique pour sortir un mur de glace de 70° ! Ouf… Ça passe.
Hélas, la suite se révèle encore moins commode avec du rocher pourri, des faces miroirs infranchissables sans équipement. Le lendemain, ils contournent deux vallées glaciaires pour tenter une attaque par la face Nord.

Surplombée par d’immenses blocs de sérac, celle-ci se révèle terriblement difficile. Ils attaquent malgré tout la face, inclinée à 60-65°, striée de crevasses. Après cinq heures de combat, Niklaas s’apprête à sortir lorsqu’il est enveloppé par un nuage dense. Les éclairs bientôt claquent à proximité de la crête et la pluie se met à tomber à verse. Il faut descendre d’urgence ! Plus le temps de faire des Abalakovs, ils descendent en rappel sur une seule broche qu’ils sacrifient en essayant de donner le moins d’à-coups possible. La troisième et dernière broche sacrifiée, ils n’ont d’autre choix que la descente en libre. La pente n’est pas commode et Judith trébuche pour s’arrêter lourdement contre le bord inférieur d’une crevasse… Sans que Niklaas ait eu le temps de la freiner. Heureusement, la pente redevient « raisonnable » (50° environ). C’est alors que commence le déluge de pierres dégagées de la glace par la pluie torrentielle ! La retraite de Russie manque de se transformer en Bérézina lorsque Judith se prend une pierre sur l’épaule. Contusionnée, elle descend tant bien que mal les derniers mètres de la face.