Bannière Guides par passion

Inde - construction de bâtiments solaires passifs

2009 - Chaque année, le transport aérien international est responsable de l’émission d’environ 600 millions de tonnes de CO2, sans toutefois être soumis aux engagements du fameux protocole de Kyoto (incitant chaque pays et entreprise à réduire ou compenser ses émissions).
Inde Zanskar maison (Brigitte Dubois)

Dans le cadre de sa démarche de développement d’un tourisme responsable, et suivant le principe de compensation de www.co2solidaire.org mis en place par notre partenaire, le Géres (Groupes énergies renouvelables et solidarités), Allibert incite les voyageurs qui souhaitent s’engager à financer des projets utilisant des énergies renouvelables.

Après avoir soutenu le programme “développement rural par l’utilisation de l’énergie solaire dans les vallées du Ladakh”, Allibert s’associe au Géres autour du projet Himalaya indien.

Cette action pluriannuelle, sur 5 ans, vise à l’intégration des techniques d’architecture solaire passive et à la formation des artisans locaux : construction et réhabilitation de 1 000 bâtiments solaires passifs, dont 970 habitats domestiques et 30 bâtiments communautaires, mais aussi 10 formations de 100 maçons et charpentiers pour assurer la diffusion des techniques et la pérennité du programme.

Aujourd'hui, fin 2010, deux ans après le début du projet, 535 habitations ont été construites ou rénovées, 213 artisans (maçons, charpentiers, menuisiers) formés aux techniques d'efficacité énergétique, 5 ateliers de formation destinés aux artisans se sont tenus. L'accès facilité au chauffage et à la lumière améliore progressivement le confort des villageois.  Et ce programme permet également aux populations de développer de nouvelles activités génératrices de revenus.

Voir le projet Himalaya indien. 

Dotation Allibert  2009 et 2010 : 21 900 € (compensation déplacements personnel Allibert et dons clients).