Bannière Guides par passion

Inde - Energie solaire au Ladakh

2006 - Le transport aérien international est responsable chaque année de l'émission d'environ 600 millions de tonnes de CO2, mais il n'est pas encore soumis au fameux protocole de Kyoto...
Ladakh-EnergieSolaire-@LadakhDR

Conscients de ce manque, et suivant le principe de compensation de www.co2solidaire.org mis en place par notre partenaire le Géres, Allibert incite les voyageurs qui souhaitent s’engager sur ce principe de compensation à financer des projets utilisant des énergies renouvelables.

Dans le cadre de la maîtrise de l’énergie et la promotion des énergies renouvelables, Allibert a choisi de soutenir le programme du Géres : “développement rural par l’utilisation de l’énergie solaire dans les vallées du Ladakh”, là où passent certains de nos treks.

En 2005 et 2006, grâce à votre aide, nous avons contribué à construire 31 serres solaires au Zanskar et au Chang Tang, générant l’amélioration des conditions de vie des Ladakhis (diversification de l’alimentation et revenus complémentaires).  

En 2007, la participation d'Allibert et des voyageurs qui compensent leurs émission de CO2 a permis la construction de 54 serres solaires supplémentaires dans les villages isolés du Ladakh (représentant ainsi l'économie de 294 tonnes de CO2 ), mais également la création d’une serre solaire commerciale, trois fois plus grande, la formation de 250 maçons et 50 agronomes locaux.

Certains groupes du séjour Du Tsokar au Tsomoriri ont pu mesurer l'utilité de ces serres pour les populations locales.

Entre 2004 et 2008 :

  • 500 serres solaires ont été construites ; une serre coûte environ 540 €, le Géres intervenant à hauteur de 110 € par serre en moyenne ;
  • environ 1 500 familles bénéficient de ces serres solaires et indirectement environ 10 000 personnes.

L’association Globetrekkeurs a financé environ 2 % de l’ensemble de ce projet sur 5 ans.

En 2009, le partenariat avec le Géres est reconduit autour d’un projet de construction de 1 000 bâtiments solaires passifs. Voir le projet Himalaya indien.

Dotation Allibert 2009-2010 : 21 900 €.

 

L’énergie solaire au Ladakh

Le Ladakh, avec ses 300 jours d’ensoleillement par an, est la région idéale pour utiliser l’énergie solaire.
Le Géres est une association qui réalise des projets utilisant l’énergie solaire pour développer et valoriser les ressources locales dans une optique de transfert de savoir-faire et de compétences en privilégiant l’usage de matériaux locaux.

Cette association a décidé d’entreprendre jusqu’en 2008 :

  1.  La construction de 500 serres agricoles, de 80 bergeries et de 15 systèmes de chauffage solaire passifs dans les poulaillers, rendant possible la production de légumes et d’œufs pendant les saisons froides et réduisant ainsi l’approvisionnement par voie aérienne, source de pollution ;
  2.  La création de 10 unités de transformation de fruits, améliorant leur conservation et leur qualité ;
  3.  L’installation de 20 microcentrales d’hydroélectricité de 10 kilowatts. Chacune fournira de l’électricité aux communautés isolées qui ne peuvent être reliées au réseau central d’électrification.

Le bois et les bouses utilisés pour le chauffage et la cuisine, et jusqu’alors récoltés par les femmes et les enfants, seront peu à peu remplacés par l’énergie solaire.  
Depuis fin septembre 2005, la participation d’Allibert et les dons effectués par les particuliers ont permis de construire des serres solaires dans le cadre du programme du Géres, qui se déroule dans les 22 villages ladakhis suivants :

  • Leh district : Chuchot, Sospol, Shey, Disket, Hunder ;
  • Marka Valley : Rumbak, Gya-Meru, Sakti, Chemre, Dibling, Tangtse ;
  • Kargil : Padum, Karhsa, Sanku, Menge, Baroo, Achamal ;
  • Spiti : Ranrick, Lalaung, Lanze, lara, Kuolinhg Shingo.