Bannière Guides par passion

Randonnées techniques et alpinisme

alpinisme arrête mont blanc

Quelles sont les contraintes pour la randonnée technique ?

Il est primordial de garantir son adhérence et de maintenir sa cheville en choisissant des chaussures hautes, semi-rigides et fortement crantées. Pour les treks très techniques, privilégiez les modèles avec amortisseur de talon, qui retarderont les sensations de lourdeur et de fatigue.
Vous pouvez choisir des chaussures “tout cuir”, durables et très imperméables, surtout si le cuir est traité hydrofuge. Elles nécessitent toutefois un graissage régulier.
Vous pouvez aussi opter pour des chaussures avec chaussons à membrane imper-respirante*, plus légères mais plus fragiles. Elles doivent être équipées d’un pare-pierres et de renforts latéraux, et être assez épaisses pour protéger des aspérités du sol.
En cuir ou dans l’une des nouvelles matières synthétiques, la qualité des chaussures a tellement progressé qu’il est difficile de les départager... C’est donc une histoire de confort et de goût !

Comment protéger ses pieds dans le cas extrême de l’alpinisme ?  

L’alpinisme cumule à peu près toutes les difficultés pour les pieds, c’est pourquoi, des chaussures à la fois rigides et cramponnables sont nécessaires. Trois choix sont possibles : le “tout cuir’, plus confortable et respirant ; les semi-plastiques, mêlant cuir et plastique ; les coques plastiques, qui ont l’avantage d’être totalement étanches.

* Tissu à la fois imperméable et respirant, c’est-à-dire que la transpiration est évacuée alors que l’eau ne peut pas entrer.