Bannière Guides par passion

Nos actions au Mali

Constitution d’élevages de moutons et achat de mil
Mali-micro-credit-Sangha

Le Mali est un des pays les plus pauvres d’Afrique de l’Ouest, victime de problèmes climatiques, économiques et politiques entravant son développement.

Dans le pays dogon, le tourisme représentait jusque-là une activité génératrice de revenus stables. Or, depuis quelques mois, les menaces d’Aqmi (Al-Quaïda au Maghreb islamique) ont contraint Allibert Trekking à fermer cette destination. Notre équipe locale est désormais privée des fruits du tourisme. Et pour certains, l’alternative est l’exode vers les grandes villes. Afin de maintenir une activité dans le pays dogon, nous souhaitons les aider dans leurs projets de développement rural.

Projet et objectifs

Moïse et Yannick, responsables de notre équipe au Mali, ont eu l’idée de mettre en place une aide sous forme de prêts délivrés aux porteurs de microprojets : maraîchage, embouche ovine ou bovine, commerce de céréales ou de bétail… En fonction de la pertinence des projets soumis et de la rentabilité de ceux-ci, de petites sommes d’argent seront octroyées (autour de 150 €) aux membres de l'équipe. Chaque somme remboursée sera réinvestie dans un nouveau projet.

La réalisation

Le 28 janvier 2012
Notre équipe au Mali a effectivement reçu la somme de 7 000 €, mais, aujourd’hui, les guides et leurs familles ont dû se réfugier dans la falaise de Bandiagara, fuyant les exactions des groupes islamistes et rebelles.
Leurs projets ne pourront être mis en œuvre que lorsque la situation s’améliorera.

Le 11 janvier 2013
Des nouvelles de Yannick et Moïse, responsables de notre équipe, nous sont parvenues.
Moïse a distribué aux 28 personnes de l’équipe 4 200 €, soit 150 € par personne. La plupart ont acheté des moutons, qu’ils élèvent, et revendront ensuite.

Il a également acheté 1 300 € de mil, qu’il a distribué ce printemps à des personnes nécessiteuses, la récolte en 2011 ayant été nulle.
Et a par ailleurs réservé 1 500 € en cas de coup dur pour l’équipe, notamment dans l’éventualité d’avoir à payer des soins médicaux.

Le 14 mai 2013
2 500 viennent d’être envoyés en ce début mai à Moïse. Cette somme permettra aux communautés dogons d’acheter des semences et de compléter leur cheptel.