Bannière Guides par passion

Peaux et couteaux

Les peaux de phoque, aujourd'hui bien sûr en synthétique, sont l'élément clé de la progression en montée en ski de randonnée. Dans certaines conditions elles peuvent être complétées par des couteaux, pour une meilleure accroche sur neige dure.
ski peaux de phoque

Les peaux

Avant de les mettre, il faut bien les choisir !
Cela semble être une évidence, mais devant la multitude des modèles de skis, trouver des peaux adaptées aux vôtres n’est pas si simple.
Deux points sont importants : la largeur – il faut choisir des peaux environ 2 à 4 mm plus étroites que la largeur de vos skis au patin –, et le système de fixation qui dépend du type des skis.
Pour mettre ou (re)mettre ses peaux, s’assurer avant tout que les semelles de vos skis sont sèches. Enlever la neige et sécher la semelle avec vos gants (ou un vêtement) si nécessaire. Si les peaux sont gelées, vous pouvez les mettre quelques minutes sous votre veste.

Ensuite, appliquer la peau et passer la main une ou deux fois pour s’assurer qu’elle colle bien à la semelle.

Vous disposez d'un système qui permet une attache à l’arrière : plus lourd, mais plus sûr. Sans ce système, en raid de plusieurs jours avec plusieurs montées et donc plusieurs "rephocages", prévoir une paire de peaux de rechange. Car c’est souvent dans ces conditions que les peaux ne collent plus.
En raid, on peut aussi envisager l’utilisation d’une bombe de colle en spray.

Après chaque utilisation, prenez bien soin de replier correctement vos peaux sur elles-mêmes, en deux ou en trois, et de les stocker dans un lieu sec et tempéré.

Les couteaux

Vos couteaux doivent être adaptés à votre fixation (attention quand vous en changez !) La vraie question n’est pas de savoir comment mettre des couteaux (chacun s’en sortira très bien) mais plutôt quand les mettre. A priori, à partir du moment où la trace/neige est "gelée", pour offrir une bonne accroche, c’est-à-dire quand vous commencez à reculer intempestivement à chaque pas !
L’utilisation des couteaux empêche la glisse du ski, vous ralentit et vous fatigue d’autant plus. Le meilleur conseil est peut-être de prendre l’habitude de les mettre uniquement dans les situations de neige de regel très dure, comme souvent au printemps.

Couteaux fixes ou mobiles ?

Dans le souci d’économiser de l’énergie, nous vous conseillons plutôt des couteaux mobiles qui gênent moins la glisse.

boutique snowleader