Rwanda

Pays de l'Afrique des grands lacs.
Paysages verdoyants, petits champs cultivés à la houe, volcans culminant à plus de 4000 mètres, climat agréable, rivières abondantes, habitat dispersé, marchés animés, le Rwanda dégage une atmosphère très paisible.

 Rwanda

Repères

Population

9,9 millions d’habitants.

Superficie

26 338 km2.

Capitale

Kigali.

Villes principales

Butare, Ruhengeri, Gisenyi.

Point culminant

volcan Karisimbi : 4 507 m.

Langue officielle

kinyarwanda, français, anglais.

Religions

catholiques (65%), animistes (25%), protestants (9%).

Décalage horaire

par rapport à la France, moins 1h de novembre à mars,pas de décalage en été.

Géographie

Géographie
Un des plus petits états d'Afrique, le Rwanda est situé sur la ligne de partage des eaux du Nil et du Congo. Il est enclavé entre l'Ouganda au nord, la Tanzanie à l'est, la République Démocratique du Congo à l'ouest et le Burundi au sud ; il ne possède pas de côte maritime. Le Rwanda est bordé au nord par une chaîne de volcans élevés la chaine des Virunga (3500 à 4500 mètres), à l'est et au sud-est par des marais et des savanes, au sud-ouest par le massif forestier de Nyungwe, écrin de la source du Nil et à l'ouest par l'immense et magnifique lac Kivu. Le plateau central d'une altitude moyenne de 1700 mètres est une succession de collines et de vallées. La capitale Kigali, est à 1 400 mètres d'altitude et 40% de la superficie du pays se situe entre 1500 et 1800 mètres.

Climat

Climat
Le pays bénéficie d'un climat équatorial tempéré grâce à son altitude moyenne élevée (supérieure à 1000 mètres). on peut distinguer deux saisons :
- saisons des pluies : octobre à décembre et mars à mai
- saisons sèches : mai à septembre (hiver rwandais) et janvier février.
Les précipitations abondantes sur les sommets dépassant 2000 mètres d'altitude diminuent sur les plateaux orientaux. La température est agréable toute l'année (30° en journée, 15° la nuit). Mais attention, en moyenne montagne, gel et neige sont possibles ; en altitude et sur les sommets, il peut faire vraiment très froid !

Économie

L'agriculture qui représente 40% du PIB est une agriculture traditionnelle de subsistance ; elle occupe 90% de la population. Les terres cultivées (1/2 de la superficie du pays) sont avant tout consacrées aux cultures vivrières : bananes, manioc, haricots secs, ... Les exportations les plus importantes sont le café (50% des exportations) et le thé. Le pays n'a que peu de ressources naturelles minières, excepté quelques mines d'or, étain ou tungstène.
Le gouvernement a une perspective "Vision 2020" qui table sur une croissance de l'économie, un développement du secteur privé et faire du Rwanda le centre régional des services pour l'Afrique des Grands Lacs.

Le Rwanda est une république présidentielle. Le Président est élu au suffrage universel ; le Parlement est constitué de deux chambres : la chambre des députés et le sénat. Les partis politiques se réunissent dans un Forum de concertation, dont les décisions sont prises par consensus.

Société

Socièté
Le génocide de 1994 est cause de l'éclatement du pays et du départ de la population. Ce génocide planifié avait pour but d'exterminer les Tutsi et les Hutus qui refusaient d'adhérer à la politique du régime d'Habyarimana. 800 000 personnes ont péri en 3 mois. La guerre a perduré et un exil important a eu lieu à cause de la violence. De 1994 à 2003, suite aux accords d'Arusha, est décrétée une période de transition politique au cours de laquelle le pays devra faire face à un besoin de justice. A partir de 2003, le pays développe une politique extérieure audacieuse et bénéficie d'un courant favorable dans la diplomatie internationale.
Actuellement bien qu'étant un pays pauvre, 92% de la population bénéficie d'une assurance maladie publique ; le taux d'alphabétisation atteint 70% (l'Etat octroie 19% de son budget à l'éducation). Le swahili est la langue véhiculaire, et l'anglais enseigné à l'école prend le pas sur le français.
La population regroupée en clans familiaux est répartie entre les Hutus traditionnellement éleveurs (84% de la population), les Tutsis agriculteurs (15%) et les Twas (1%) artisans. La culture traditionnelle rwandaise a été fortement marquée par la colonisation allemande puis belge (1894-1961), les églises chrétiennes et par le génocide de 1994. Le christianisme, l'écrit, l'automobile, le football, la radio et la télévision, le cinéma, l'informatique, le téléphone, la référence à la citoyenneté commencent à bouleverser les attitudes.

Bon à savoir

Informations pratiques

Que doivent prévoir les amateurs de photo ?
Si vous êtes équipé d’appareil numérique, prévoyez une large autonomie pour vos batteries, car l’électricité n’est pas systématiquement disponible. Il est toutefois possible de recharger lorsque nous dormons à l’hôtel en ville. Le courant est du 220 v ; les prises électriques sont semblables aux prises françaises, un adaptateur est inutile.
Il est interdit de photographier les bâtiments publics : postes, gares, aéroports, ...

La vache au Rwanda
Si les vaches possèdent une grande valeur affective et économique pour ceux qui les possèdent, elles s'imposent à l'ensemble de la population et la langue kinyarwanda abonde en expressions de politesse où interviennent les bovins. Le mot "amashyo" est le pluriel de "ishyo" qui signifie "troupeau" ; celui qui dit "amashyo" souhaite à son interlocuteur "beaucoup de troupeaux", il se voit répondre "amashyo n'gore", soit "beaucoup de troupeaux avec des femelles".

Amahorobeau
"La paix". Un des mots les plus usités pour saluer un ami ou une connaissance. Un mot qui représente ce à quoi le Rwandais aspirent le plus. D’ailleurs, on ne compte plus les hôtels, associations, ou stades qui sont baptisés de ce nom.

Quelques mots utiles
Apprendre quelques mots clés vous permettra de gagner le respect de vos interlocuteurs, de faciliter et de rendre plus agréables vos échanges avec les Rwandais rencontrés. Alors n’hésitez pas à faire l’effort d’utiliser les expressions suivantes :
Bonjour : MwahRahMootZAY (Mwaramutse)
Au revoir: MeeReeGway (Mwirirwe)
Oui : YAYgo (Yego)
Non : Oya (Oya)
Vous pouvez demander à votre guide comment les prononcer... Votre voyage n’en sera que plus riche ! Et puis souriez, c’est souvent le meilleur moyen d’avoir de bons contacts ! 

Bibliographie

Site Internet
fr.wikipedia.org/wiki/Rwanda

Tourisme responsable

Le respect des us et coutumes


La croyance traditionnelle en un Dieu unique, Imana, sensible à leur condition, les récits oraux, la langue et les proverbes, les chants, les tambours et la danse tiennent une grande place dans la culture rwandaise fortement imprégnée des combats des guerriers et des activités agricoles, l’élevage et l’agriculture, et en moindre partie, la chasse et la pêche. Malgré la colonisation et bien que les vêtements occidentaux se soient répandus, le pagne de coton reste très important pour les rwandaises, comme un lien à préserver, entre tradition et modernité.
Un peuple très accueillant, désireux de vous faire partager la culture du pays, ses traditions, son art et son artisanat, mais aussi d’échanger et d’en apprendre sur votre propre culture.
Un peuple qui rebâtit lentement son pays - après le désastre et la désolation que fût génocide des Tutsi, en 1994 - et qui fera tout pour rendre votre séjour inoubliable.

Voici quelques conseils pour respecter ces populations locales, leurs traditions et religions :
- Portez une tenue vestimentaire adaptée, longue et ample, recouvrant les jambes et les épaules, pour les femmes comme pour les hommes.
- En couple, soyez discrets dans vos signes d’affection.
- Evitez d’être agressif ou de hausser la voix... question de dignité personnelle.
- Dans les maisons, ne marchez jamais avec vos chaussures.
- Ne distribuez jamais de bonbons, stylos ou autres cadeaux, en particulier aux enfants, car ce comportement les incite à la mendicité, à abandonner l’école ou leur activité habituelle. Si vous souhaitez faire un don, il est préférable et plus utile de le faire auprès d’une organisation locale : association, école, dispensaire. Demandez à votre guide, qui vous indiquera le lieu le plus approprié.

La préservation de l'environnement

- Faune
De l'animal d’Afrique le plus emblématique aux centaines d’espèces d’oiseaux, le Rwanda abrite une faune très diversifiée, surtout visible dans le parc de l’Akagera, avec notamment l’éléphant, l’hippopotame, la girafe, le crocodile, le phacochère, le léopard, l’antilope, l’impala, le topi et le zèbre. Le parc national des Volcans, dans les Virunga, abrite la moitié des gorilles des montagnes du monde, l’espèce la plus remarquable du pays. Outre les gorilles, des hyènes ont été aperçues entre les volcans Bisoke et Sabyinyo, le chacal dans les champs à proximité du parc, la civette, le serval, le chat doré, la mangouste, sans oublier les singes et cercopithèques.
- Flore
Eucalyptus, jacarandas, orchidées et des milliers de fleurs : tout pousse au Rwanda !  Le parc de Nyungwe, considéré comme la plus grande forêt primaire d’altitude en Afrique, recèle ainsi plus de deux cents espèces d’arbres et une centaine d’espèces d’orchidées. Sur les versants des volcans, les bambous abondent entre 2 500 et 3 200 m d’altitude. Le paysage du Rwanda a toutefois changé. Il y a deux mille ans, le pays n’était qu’une gigantesque forêt. Mais avec le défrichage, les coupes sans cesse croissantes pour le bois de chauffage et le charbon de bois, la dissémination de l’habitat, le patrimoine floral du pays s’est considérablement réduit. Les grands mouvements de population entre 1990 et 1996 ont également provoqué d’énormes dégâts, notamment l’extinction de nombreuses plantes médicinales. On estime qu’aujourd’hui la végétation naturelle couvre 15 % de la superficie du pays.

 Pour conserver ce patrimoine naturel, essayons d’être des voyageurs responsables :
- Laissons les espaces naturels que nous traversons aussi propres que possible, y compris nos campements.
- Consommons de l’eau naturelle traitée avec des pastilles (type micropur) afin d’éviter les bouteilles plastiques et de minimiser la pollution.
- Evitons la cuisine au feu de bois, et évitons les feux d’agrément.
- Evitons de laisser les déchets de nos voyages dans les zones rurales, les villes petites et moyennes. Et rapatrions les déchets difficilement triables et recyclable (piles, plastiques, lingettes…) dans les grandes villes.
- Evitons de trop nous approcher de la faune, il ne faut surtout pas oublier que nous sommes seulement invités dans son propre territoire.
- Préservons la flore car celle-ci est la source de vie des animaux et des hommes.
- Evitons de prélever des objets archéologiques ou culturels à valeur historique ou symbolique unique.
- Economisons l’eau et évitons de souiller les points d’eau notamment avec les produits d’hygiène (savon, gel douche, etc.).
- Evitons de rapporter des souvenirs qui font partie du patrimoine naturel.
- Economisons l’énergie en logeant chez l’habitant car quand nous bénéficions de l’électricité, c’est souvent une chance.
- Utilisons les toilettes parfois prévues dans les campements ; s’il n’y en a pas, éloignons-nous absolument des sources d’eau. Dans la nature, brûlons, sans risque d’incendie, notre papier hygiénique après usage.

Nous vous invitons par ailleurs à télécharger la charte éthique du voyageur : https://www.allibert-trekking.com/231-agir-pour-un-tourisme-responsable.

Des voyages 100% carbone neutre

Engagée dès 2006 dans l’absorption carbone des vols de ses salariés, Allibert Trekking absorbe depuis le 1er janvier 2018 l’intégralité des émissions de CO2 générées par le transport aérien de ses voyageurs. Une démarche permettant de financer des actions de lutte contre la déforestation et de restauration de la mangrove. En savoir plus...