Bretagne-Normandie

Présentation

La Bretagne, pays de marins et de légendes, péninsule bordée d’eau sur trois côtés… Aucune autre région n’offre des paysages aussi extraordinaires, sculptés par la force des éléments, vents et tempêtes balayant régulièrement ses kilomètres de côtes sauvages et son littoral ponctué de ports, de baies abritées du vent et d’îles. La nature est reine, et l’Océan règne en maître. A l’intérieur, champs et pâturages autour des hameaux révèlent le caractère rural de la Bretagne. De petits villages de pêcheurs en criques isolées, au rythme de la randonnée, découvrez ces univers très contrastés, baignés par cette lumière si particulière qui a inspiré bien des peintres. Pays de traditions, la Bretagne est également une terre d’histoire, auréolée de mythes et de légendes, celle de Brocéliande ou encore de Merlin l’Enchanteur… Autant d’invitations à la découverte du patrimoine naturel et culturel de cette région de l’extrême ouest de la France.

Géographie
La Bretagne est délimitée au nord par la Manche, à l’ouest et au sud par l’océan Atlantique, l’est constituant la partie continentale du pays. Son littoral est abrupt sur la Manche et moins élevé côté Atlantique, mais partout les pointes rocheuses alternent avec des plages de tailles variées. Chaque portion de côte porte un nom lié aux couleurs des roches ou au climat : la Côte sauvage, la Côte d’Emeraude, la Côte du Goëlo, la Côte de Jade, les côtes sableuses de la baie d’Audierne, de celle du mont Saint-Michel et de l’embouchure de la Vilaine... La falaise la plus haute se trouve à Plouha (Côtes-d’Armor) et culmine à 100 m. Armor et Argoat, “pays de la mer” et “pays des bois” en breton, font référence aux deux paysages de cette région. Forêts et falaises, landes et bords de mer caractérisent la diversité du site. Représentant 5 % du territoire national et constituée de cinq départements – le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, qui est rattachée administrativement à la région des Pays de la Loire –, la Bretagne est également entourée d’îles merveilleuses, comme Bréhat ou Belle-Ile.  
 
Climat
Le climat est extrêmement doux, surtout le long des côtes, avec des différences de températures entre l’été et l’hiver d’environ 15 °C. Ces différences varient aussi en fonction de la proximité du littoral. Le vent de nord-ouest domine au nord. Malgré les préjugés, le climat breton n’est pas “pourri”. Les jours de précipitations sont un peu plus fréquents que la moyenne française, mais les cumuls, assez variables d’une région à l’autre, restent dans la moyenne nationale.
 
Economie
Cette région à forte identité culturelle possède un rayonnement économique important.  La Bretagne se situe en cinquième position parmi les régions françaises. L’abondance de la production en matières premières agricoles et maritimes a permis le développement d’une puissante industrie agroalimentaire. C'est le deuxième pôle national dans les télécommunications et la cinquième région française pour l’électronique. Enfin, elle est historiquement liée à la construction navale civile et militaire : les arsenaux de Brest et de Lorient demeurent des fers de lance de l’économie régionale et occupent une place prépondérante au sein de la production nationale. Le tourisme estival, principalement sur la côte, représente aussi une force économique très importante.
 
Société
Très peuplée, la Bretagne a longtemps fait partie des régions à forte natalité. Une émigration massive, commencée avant la Première Guerre mondiale, s’est poursuivie jusque dans les années 50. Il faut attendre 1975 pour voir s’inverser les flux migratoires. La croissance démographique est désormais voisine de la moyenne française, et la Bretagne accueille aujourd’hui plus de 3,1 millions d’habitants.
Terre de forte tradition catholique, la Bretagne reste profondément empreinte de légendes datant de son passé celte. Nombre de traditions locales évoquent des pratiques druidiques.
Composée historiquement de deux aires linguistiques – Basse-Bretagne, à l’ouest, et Haute-Bretagne, à l’est – la Bretagne a gardé deux langues régionales, le breton et le gallo qui ont malheureusement perdu l’un comme l’autre un grand nombre de locuteurs. Le breton reste néanmoins la troisième langue celtique parlée au monde, après le gallois et l’irlandais.

Pardons
Aucune terre d’Europe ne possède autant de monuments religieux que la Bretagne. Nombre d’églises ont été édifiées, des calvaires et des croix, sculptés. C’est de ce fond religieux multi-séculaire que les pardons découlent naturellement. Ils rendent hommage chaque année au saint local. Chaque paroisse abrite le sanctuaire de son éponyme, parfois même plusieurs, disséminés dans la campagne, au hasard des chapelles.

Traditions
A l’occasion d’un récent sondage, 69 % des Bretons se sont déclarés très attachés à leur culture et à leurs traditions. Celles-ci perdurent dans la musique et les chants où s’entremêlent héritages anciens et influences modernes. Manifestations populaires et fêtes religieuses retrouvent les airs d’antan, au rythme des accordéons diatoniques, des violons, des binious (famille des cornemuses), ou des bombardes (instruments à vent de la famille du hautbois). La danse est à l’honneur avec les fest-noz, “fêtes de nuit” en breton, des bals populaires très prisés des jeunes et des anciens. Les festivals et fêtes folkloriques sont nombreux sur tout le territoire et attirent chaque année de nombreux touristes.
En Bretagne, la gastronomie est toute aussi importante que le folklore : n’oubliez pas de goûter les spécialités : galettes et crêpes, kouign-amann et far sont incontournables ! 

Quelques mots en breton
Bonjour : demat.
Comment ça va ? : penaos ‘man kont ?
Au revoir : kenavo.
Bonsoir : nozvezh vat.
S’il vous plaît : mar plij.
Merci : trugarez.
Excusez-moi : digarezit.
Il fait beau : brav eo an amzer.
Il pleut aujourd’hui : glav ’ra hiziv.

L’hermine héraldique
L’hermine héraldique, dont le motif répété est appelé queue d’hermine ou moucheture d’hermine, est issue des armes de Bretagne. Dès le XVIe siècle, elle a colonisé les médailles, les papiers timbrés, les documents officiels et privés, les ex-libris, les façades et les cursives de nombreux bâtiments, les bibelots et, plus récemment, les autocollants… Contrairement aux armoiries qui représentent la Bretagne elle-même, l’hermine est la marque de ce qui est breton. C’est ce qui l’a rendue si populaire, au point que le président du Conseil régional de la région Bretagne l’a choisie comme logo en septembre 2005.
 
Le triskèle
Cet ancien symbole à trois branches, symbolisant probablement des triades bardiques, une roue solaire ou les éléments primaires : l’eau, le feu et la terre, se retrouve dans les cultures celtes comme dans de nombreuses autres cultures à travers les cinq continents. Devenu très populaire dans les années 70, en Bretagne surtout et notamment dans la jeune génération de l’époque, ce symbole s’est propagé aux marques et au tourisme bretons. 

Crêpe ou galette ?

Tout dépend du coin de Bretagne dans lequel vous posez la question. Pour certains, la galette est à base de blé noir et la crêpe à base de froment. Vous trouvez en Haute-Bretagne des galettes à pâte épaisse et en Basse-Bretagne des crêpes très fines, toutes deux également savoureuses.
 
Les oiseaux

La Bretagne présente une exceptionnelle richesse ornithologique. Quatre grands sites permettent d’observer des colonies d’oiseaux. Accessible de mai à septembre, la réserve de Falguérec, dans le golfe du Morbihan, est une zone protégée pour les oiseaux migrateurs, nicheurs ou endémiques. A l’automne, bernaches et spatules y font une halte sur le chemin de l’Afrique. De mars à septembre, les échassiers viennent s’y reproduire avant de partir pour le Sénégal. Aigrettes, hérons, cormorans vivent là toute l’année. Guillemots et pingouins se rassemblent quant à eux sur les falaises de la réserve ornithologique du cap Sizun, près de la pointe du Raz. Au large de Perros-Guirec émerge l’archipel des Sept-Iles, la plus importante réserve ornithologique de France. Sur 40 ha, ce royaume incontesté des oiseaux abrite 27 espèces différentes, dont 13 espèces marines : macareux moines, fous de Bassan, cormorans huppés, petits pingouins, en tout plus de 25 000 couples.
Près de 30 % du territoire breton sont protégés par une trentaine de réserves et de parcs naturels.
 
Sites Internet
http://www.routard.com/guide/code_dest/bretagne.htm.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bretagne.
 
Bibliographie
Guides
Aux îles anglo-normandes, guide Hachette Visa.
Côtes d’Armor, guide Gallimard.
Grand Guide des îles anglo-normandes, éditions Gallimard, Bibliothèque du Voyageur.
Jersey, Guernesey, guides Bleus Evasion.
Le Finistère Sud, guide Gallimard.
Le Finistère Nord, guide Gallimard.
Le Morbihan, guide Gallimard.

Documents
Atlas d’histoire linguistique et ethnologique des îles britanniques, Jean Berton, Martorana.
Belle-Ile-en-Mer, Louis Garan, éditions Palantines.
Bretagne est univers, Charles Le Quintrec, éditions Signatures.
Des îles et des hommes, François Péron, éditions Ouest-France.
Histoire de Belle-Ile, Yvonne Lanco, éditions Découvrance.
La citadelle de Belle-Ile, Patrice Boussel, éditions La Citadelle.
Le Pays bigouden, Noëlle Cousinié-Kervennic, éditions Ouest-France
Ouessant, l’île sentinelle, François Péron, éditions Presses de la Cité.
Le Temps des thoniers, Dominique Duviard, éditions Gallimard.
L’île aux Moines, chronique maritime et sociale d une île du Ponant du XVIIe au XXe siècle, Jean Bulot.
Monographies Ouest-France : Jersey et Guernesey, Sercq, Aurigny, La Côte d’Emeraude au fil de ses couleurs, Le Pays de Fréhel, Le Fort La Latte, La Presqu’île de Crozon, Ouessant, Les Phares d’Ouessant, Lannion, La Côte de Granit rose, Ile de Bréhat, Les Oiseaux du bord de mer
Mor Bihan, Jean Noli et Philip Plisson, éditions Ouest-France.
Promenades dans l’archipel de la Manche avec un guide nommé Victor Hugo, Gérard Pouchain, éditions Charles Corlet.
Vannes et le Golfe, Tal Houarn, éditions Ouest-France.
Exilum vita est, Victor Hugo à Guernesey, Collectif, Paris-Musées.

Photographies
Les Côtes d’Armor vues d’en haut, Yann Arthus-Bertrand, éditions La Martinière.

Romans
Ces messieurs de Saint-Malo, Bernard Simiot, éditions Albin Michel.
Les Canons de Béninou, de Michel Le Louet, éditions Michel Le Louet.
La Mer, de Bernhard Kellermann, éditions PyréMonde.

Présentation

La Bretagne, pays de marins et de légendes, péninsule bordée d’eau sur trois côtés… Aucune autre région n’offre des paysages aussi extraordinaires, sculptés par la force des éléments, vents et tempêtes balayant régulièrement ses kilomètres de côtes sauvages et son littoral ponctué de ports, de baies abritées du vent et d’îles. La nature est reine, et l’Océan règne en maître. A l’intérieur, champs et pâturages autour des hameaux révèlent le caractère rural de la Bretagne. De petits villages de pêcheurs en criques isolées, au rythme de la randonnée, découvrez ces univers très contrastés, baignés par cette lumière si particulière qui a inspiré bien des peintres. Pays de traditions, la Bretagne est également une terre d’histoire, auréolée de mythes et de légendes, celle de Brocéliande ou encore de Merlin l’Enchanteur… Autant d’invitations à la découverte du patrimoine naturel et culturel de cette région de l’extrême ouest de la France.

Géographie
La Bretagne est délimitée au nord par la Manche, à l’ouest et au sud par l’océan Atlantique, l’est constituant la partie continentale du pays. Son littoral est abrupt sur la Manche et moins élevé côté Atlantique, mais partout les pointes rocheuses alternent avec des plages de tailles variées. Chaque portion de côte porte un nom lié aux couleurs des roches ou au climat : la Côte sauvage, la Côte d’Emeraude, la Côte du Goëlo, la Côte de Jade, les côtes sableuses de la baie d’Audierne, de celle du mont Saint-Michel et de l’embouchure de la Vilaine... La falaise la plus haute se trouve à Plouha (Côtes-d’Armor) et culmine à 100 m. Armor et Argoat, “pays de la mer” et “pays des bois” en breton, font référence aux deux paysages de cette région. Forêts et falaises, landes et bords de mer caractérisent la diversité du site. Représentant 5 % du territoire national et constituée de cinq départements – le Finistère, les Côtes-d’Armor, le Morbihan, l’Ille-et-Vilaine, la Loire-Atlantique, qui est rattachée administrativement à la région des Pays de la Loire –, la Bretagne est également entourée d’îles merveilleuses, comme Bréhat ou Belle-Ile.  
 
Climat
Le climat est extrêmement doux, surtout le long des côtes, avec des différences de températures entre l’été et l’hiver d’environ 15 °C. Ces différences varient aussi en fonction de la proximité du littoral. Le vent de nord-ouest domine au nord. Malgré les préjugés, le climat breton n’est pas “pourri”. Les jours de précipitations sont un peu plus fréquents que la moyenne française, mais les cumuls, assez variables d’une région à l’autre, restent dans la moyenne nationale.
 
Economie
Cette région à forte identité culturelle possède un rayonnement économique important.  La Bretagne se situe en cinquième position parmi les régions françaises. L’abondance de la production en matières premières agricoles et maritimes a permis le développement d’une puissante industrie agroalimentaire. C'est le deuxième pôle national dans les télécommunications et la cinquième région française pour l’électronique. Enfin, elle est historiquement liée à la construction navale civile et militaire : les arsenaux de Brest et de Lorient demeurent des fers de lance de l’économie régionale et occupent une place prépondérante au sein de la production nationale. Le tourisme estival, principalement sur la côte, représente aussi une force économique très importante.
 
Société
Très peuplée, la Bretagne a longtemps fait partie des régions à forte natalité. Une émigration massive, commencée avant la Première Guerre mondiale, s’est poursuivie jusque dans les années 50. Il faut attendre 1975 pour voir s’inverser les flux migratoires. La croissance démographique est désormais voisine de la moyenne française, et la Bretagne accueille aujourd’hui plus de 3,1 millions d’habitants.
Terre de forte tradition catholique, la Bretagne reste profondément empreinte de légendes datant de son passé celte. Nombre de traditions locales évoquent des pratiques druidiques.
Composée historiquement de deux aires linguistiques – Basse-Bretagne, à l’ouest, et Haute-Bretagne, à l’est – la Bretagne a gardé deux langues régionales, le breton et le gallo qui ont malheureusement perdu l’un comme l’autre un grand nombre de locuteurs. Le breton reste néanmoins la troisième langue celtique parlée au monde, après le gallois et l’irlandais.

Pardons
Aucune terre d’Europe ne possède autant de monuments religieux que la Bretagne. Nombre d’églises ont été édifiées, des calvaires et des croix, sculptés. C’est de ce fond religieux multi-séculaire que les pardons découlent naturellement. Ils rendent hommage chaque année au saint local. Chaque paroisse abrite le sanctuaire de son éponyme, parfois même plusieurs, disséminés dans la campagne, au hasard des chapelles.

Traditions
A l’occasion d’un récent sondage, 69 % des Bretons se sont déclarés très attachés à leur culture et à leurs traditions. Celles-ci perdurent dans la musique et les chants où s’entremêlent héritages anciens et influences modernes. Manifestations populaires et fêtes religieuses retrouvent les airs d’antan, au rythme des accordéons diatoniques, des violons, des binious (famille des cornemuses), ou des bombardes (instruments à vent de la famille du hautbois). La danse est à l’honneur avec les fest-noz, “fêtes de nuit” en breton, des bals populaires très prisés des jeunes et des anciens. Les festivals et fêtes folkloriques sont nombreux sur tout le territoire et attirent chaque année de nombreux touristes.
En Bretagne, la gastronomie est toute aussi importante que le folklore : n’oubliez pas de goûter les spécialités : galettes et crêpes, kouign-amann et far sont incontournables ! 

Quelques mots en breton
Bonjour : demat.
Comment ça va ? : penaos ‘man kont ?
Au revoir : kenavo.
Bonsoir : nozvezh vat.
S’il vous plaît : mar plij.
Merci : trugarez.
Excusez-moi : digarezit.
Il fait beau : brav eo an amzer.
Il pleut aujourd’hui : glav ’ra hiziv.

L’hermine héraldique
L’hermine héraldique, dont le motif répété est appelé queue d’hermine ou moucheture d’hermine, est issue des armes de Bretagne. Dès le XVIe siècle, elle a colonisé les médailles, les papiers timbrés, les documents officiels et privés, les ex-libris, les façades et les cursives de nombreux bâtiments, les bibelots et, plus récemment, les autocollants… Contrairement aux armoiries qui représentent la Bretagne elle-même, l’hermine est la marque de ce qui est breton. C’est ce qui l’a rendue si populaire, au point que le président du Conseil régional de la région Bretagne l’a choisie comme logo en septembre 2005.
 
Le triskèle
Cet ancien symbole à trois branches, symbolisant probablement des triades bardiques, une roue solaire ou les éléments primaires : l’eau, le feu et la terre, se retrouve dans les cultures celtes comme dans de nombreuses autres cultures à travers les cinq continents. Devenu très populaire dans les années 70, en Bretagne surtout et notamment dans la jeune génération de l’époque, ce symbole s’est propagé aux marques et au tourisme bretons. 

Crêpe ou galette ?

Tout dépend du coin de Bretagne dans lequel vous posez la question. Pour certains, la galette est à base de blé noir et la crêpe à base de froment. Vous trouvez en Haute-Bretagne des galettes à pâte épaisse et en Basse-Bretagne des crêpes très fines, toutes deux également savoureuses.
 
Les oiseaux

La Bretagne présente une exceptionnelle richesse ornithologique. Quatre grands sites permettent d’observer des colonies d’oiseaux. Accessible de mai à septembre, la réserve de Falguérec, dans le golfe du Morbihan, est une zone protégée pour les oiseaux migrateurs, nicheurs ou endémiques. A l’automne, bernaches et spatules y font une halte sur le chemin de l’Afrique. De mars à septembre, les échassiers viennent s’y reproduire avant de partir pour le Sénégal. Aigrettes, hérons, cormorans vivent là toute l’année. Guillemots et pingouins se rassemblent quant à eux sur les falaises de la réserve ornithologique du cap Sizun, près de la pointe du Raz. Au large de Perros-Guirec émerge l’archipel des Sept-Iles, la plus importante réserve ornithologique de France. Sur 40 ha, ce royaume incontesté des oiseaux abrite 27 espèces différentes, dont 13 espèces marines : macareux moines, fous de Bassan, cormorans huppés, petits pingouins, en tout plus de 25 000 couples.
Près de 30 % du territoire breton sont protégés par une trentaine de réserves et de parcs naturels.
 
Sites Internet
http://www.routard.com/guide/code_dest/bretagne.htm.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bretagne.
 
Bibliographie
Guides
Aux îles anglo-normandes, guide Hachette Visa.
Côtes d’Armor, guide Gallimard.
Grand Guide des îles anglo-normandes, éditions Gallimard, Bibliothèque du Voyageur.
Jersey, Guernesey, guides Bleus Evasion.
Le Finistère Sud, guide Gallimard.
Le Finistère Nord, guide Gallimard.
Le Morbihan, guide Gallimard.

Documents
Atlas d’histoire linguistique et ethnologique des îles britanniques, Jean Berton, Martorana.
Belle-Ile-en-Mer, Louis Garan, éditions Palantines.
Bretagne est univers, Charles Le Quintrec, éditions Signatures.
Des îles et des hommes, François Péron, éditions Ouest-France.
Histoire de Belle-Ile, Yvonne Lanco, éditions Découvrance.
La citadelle de Belle-Ile, Patrice Boussel, éditions La Citadelle.
Le Pays bigouden, Noëlle Cousinié-Kervennic, éditions Ouest-France
Ouessant, l’île sentinelle, François Péron, éditions Presses de la Cité.
Le Temps des thoniers, Dominique Duviard, éditions Gallimard.
L’île aux Moines, chronique maritime et sociale d une île du Ponant du XVIIe au XXe siècle, Jean Bulot.
Monographies Ouest-France : Jersey et Guernesey, Sercq, Aurigny, La Côte d’Emeraude au fil de ses couleurs, Le Pays de Fréhel, Le Fort La Latte, La Presqu’île de Crozon, Ouessant, Les Phares d’Ouessant, Lannion, La Côte de Granit rose, Ile de Bréhat, Les Oiseaux du bord de mer
Mor Bihan, Jean Noli et Philip Plisson, éditions Ouest-France.
Promenades dans l’archipel de la Manche avec un guide nommé Victor Hugo, Gérard Pouchain, éditions Charles Corlet.
Vannes et le Golfe, Tal Houarn, éditions Ouest-France.
Exilum vita est, Victor Hugo à Guernesey, Collectif, Paris-Musées.

Photographies
Les Côtes d’Armor vues d’en haut, Yann Arthus-Bertrand, éditions La Martinière.

Romans
Ces messieurs de Saint-Malo, Bernard Simiot, éditions Albin Michel.
Les Canons de Béninou, de Michel Le Louet, éditions Michel Le Louet.
La Mer, de Bernhard Kellermann, éditions PyréMonde.