Bannière Guides par passion

Zanzibar, l’autre éden tanzanien

Au large des côtes tanzaniennes, l’île de Zanzibar déploie une fabuleuse barrière de corail et des plages de sable blanc bordées de palmiers et de cocotiers. Idéale pour conclure en apothéose un voyage de trek et safari en Tanzanie, cette île paradisiaque invite aux balades ponctuées de baignades dans ses lagons aux eaux turquoise. Et à la découverte de son Histoire, marquée par un important brassage culturel.
zanzibar1

L’île aux épices

A quelques encablures de la Tanzanie, l’île corallienne de Zanzibar, Unguja en swahili, est traversée par une chaîne de collines culminant à seulement 216 mètres d’altitude. De quoi multiplier les balades tranquilles à la découverte de son littoral baigné par l’océan Indien et de ses terres. Comme le Spice Tour, un itinéraire qui sillonne l’intérieur de l’île, surnommée “l’île aux épices”, à travers les cultures de plantes aromatiques, d’épices et de fruits, des trésors que l’on retrouve dans la savoureuse cuisine métissée de l’île.

Dans le parc national de la forêt de Jozani, seule réserve naturelle de Zanzibar, le voyageur peut facilement observer le fameux colobe roux, une espèce de singe endémique de l’île. Forêt tropicale, mangrove, îlots, plages de sable fin, barrière de corail : outre la baignade et le safari aquatique, Zanzibar offre la possibilité de randonner parmi la végétation ou de village en village de pêcheurs, de naviguer sur un boutre, de contempler les dauphins, voire de nager avec eux…

Riche de son métissage

Zanzibar présente un formidable mélange de cultures issues d’Afrique, de la péninsule arabique, d’Inde et d’Europe. Des influences dont la capitale, Zanzibar, porte les traces, notamment au sein de sa cité historique, Stone Town, la “ville de pierre” car bâtie en pierre de corail. Classé au patrimoine de l’Unesco depuis l’an 2000, ce quartier a inscrit les différents chapitres de l’Histoire de l’île dans son dédale de ruelles : fort arabe, cathédrale, mosquées, harem du sultan, maison des Merveilles ou encore le marché animé et coloré de Darajani.

Tout au long de la visite, on peut admirer les célèbres portes en bois sculpté de Zanzibar. La vieille ville recèle également un ancien marché aux esclaves. Car elle constituait au XVIIIe siècle l’un des principaux ports négriers d’Afrique orientale. A quelques encablures, l’îlot de Changuu, le nom swahili de Prison Island, en atteste également, lui qui fut la zone de transit de nombreux esclaves avant leur départ. Aujourd’hui, le lieu est investi par de curieux habitants : les tortues géantes d’Aldabra. Zanzibar… un archipel intense et fascinant.