alpinisme

Alpinisme

(19 voyages)

Filtrer

Vos critères actuels
Alpinisme
De  675 €  à  7995 €
 
Comment voyager

Voyages guidés
Découvrir un pays au sein d'un petit groupe accompagné par des guides qui vous font partager leur passion et leurs connaissances.

Voyages en Liberté
Voyager aux dates de votre choix à votre rythme, sans vous préoccuper de l'organisation logistique sur des itinéraires conçus par nos guides.

Voyages culturels
Découvrir le patrimoine culturel accompagnés par des guides, historiens ou archéologues, passionnés d'art ou d'anthropologie, d'astronomie ou de mythologie.

Voyages en famille
Voyages spécialement conçus pour vos enfants, pour leur transmettre le goût du voyage et leur ouvrir les portes d'autres pays, d'autres cultures.

France - Alpes françaises - Mont-Blanc - Suisse

97 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 5
Sommet Essentiel
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
L’ascension du toit des Alpes dans le cadre d’un stage de six jours, idéal pour optimiser vos chances de sommet.

Kirghizstan

6 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 7
Expé
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Au cœur du Pamir, l'ascension du pic Lénine (7134 m), un des “7000 m” les plus abordables de la planète, idéal pour une première expédition.

Italie - Alpes italiennes - Grand-paradis

11 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 4
Sommet
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
L’ascension de l’un des sommets alpins de 4 000 mètres les plus accessibles, par un magnifique itinéraire de quatre jours.

Népal - Himalaya

Nombre de notes insuffisant

Accompagné

Alpinisme

Niv. 8
Expé
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Au cœur des plus hauts sommets himalayens, l’ascension de l’Himlung Himal (7140 m), un très beau “7000” de difficulté modérée.

France - Alpes françaises - Mont-Blanc - Italie

Nombre de notes insuffisant

Accompagné

Alpinisme

Niv. 6
Nouveau Sommet
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Un enchaînement unique et l’ascension de deux “4000” renommés : le Grand-Paradis, excellente acclimatation avant le toit des Alpes, le Mont-Blanc.

Suisse - Mont-Rose - Italie

5 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 6
Sommet Essentiel
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
La traversée du massif du Mont-Rose, deuxième sommet des Alpes, avec en point d’orgue l’ascension de la Zumsteinspitze (4563 m).

France - Alpes françaises - Ecrins

16 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 4
Sommet Essentiel
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.

Le plus bel itinéraire d’altitude du massif — le tour des Ailefroides —, conclu par l’ascension du dôme de neige des Ecrins, à plus de 4 000 mètres.

France - Alpes françaises - Queyras - Italie

5 notes

Accompagné

Alpinisme

Niv. 5
Sommet
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Les plus beaux sommets du Queyras et l’ascension du seigneur des lieux, le Viso, pour une découverte “technique” de ce superbe massif des Alpes du Sud.

Suisse - Cervin - Italie

Nombre de notes insuffisant

Accompagné

Alpinisme

Niv. 7
Sommet
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
L’ascension du mythique Cervin par l’arête du Lion, après une préparation de deux jours pour optimiser les chances de sommet.

Autriche

Nombre de notes insuffisant

Accompagné

Alpinisme

Niv. 5
Sommet
Alpinisme :  pour atteindre des sommets mythiques. Ascension de sommet(s) ou réalisation de grandes courses engagées nécessitant la maîtrise des techniques de base de l’alpinisme, en particulier du piolet.
Des stages d’initiation et de perfectionnement aux grandes courses.
Niveau 4 : (en moyenne) marche de 6 heures par jour sur sentier et hors sentier et/ou 700 à 1 000 mètres de dénivelée positive environ et/ou 15 à 18  kilomètres. Passages en altitude. Pour une découverte des techniques de haute montagne.
Niveau 5 : (en moyenne) marche de 6 à 7 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une connaissance basique des techniques de haute montagne : niveau F (facile).
Niveau 6 : (en moyenne) marche engagée de 7 à 8 heures par jour hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive et/ou 20 kilomètres. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux PD et AD. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 7 : marche très engagée de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Passages en altitude. Nécessite une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Niveau 8 : marche très engagée en très haute altitude de 8 heures par jour et plus hors sentier ou sur terrain accidenté et/ou plus de 1 000 mètres de dénivelée positive. Nécessite impérativement une maîtrise des techniques d’alpinisme : niveaux AD à D. Evolution en cordée autonome ou avec un guide.
Un itinéraire exclusif pour découvrir les plus beaux glaciers du Tyrol.