Açores

Présentation

On en connaît bien l’anticyclone, mais a-t-on seulement idée du petit paradis qu’est cet archipel ? En plein Atlantique, l’activité volcanique a fait jaillir neuf îles enchanteresses. Neuf îles de bonheur, toutes parées des couleurs de l’arc-en-ciel ! Violet des hortensias, indigo et bleu de l’Océan et des innombrables lacs volcaniques, verts des forêts et des prairies quadrillées, orangé, rouge de la terre, des cratères, du vin de Pico, rouge des azalées, noir des coulées de basalte, blanc des maisons, des églises, des voiles graciles, du sillage des dauphins et des baleines, or du soleil, des dorures des statues. Partout, on jouit de la lumière et de la sérénité qui règnent dans la campagne et les villages aux maisons blanches coiffées de rouge. Pourtant, l’activité est constante : cultures du thé, du tabac, des fruits tropicaux, de la vigne, des céréales, élevage de bovins fournissant l’essentiel des produits laitiers du Portugal, et bateaux de pêche qui garnissent les tables de succulents poissons.
Parmi ces îles, cinq ont particulièrement retenu notre attention : São Miguel, la plus grande, accueille la capitale de l’archipel, Ponta Delgada, et abrite trois caldeiras célèbres (Sete Citades, Furnas, do Fogo) aux eaux émeraude bordées d’hortensias. São Jorge, c’est l’île des pâturages délimités par de longues haies d’hortensias et des fajãs, ces langues de roche volcanique situées en contrebas des falaises sur lesquelles de magnifiques petits villages blancs se sont posés. Pico, l’île volcan, haut lieu de l’observation des cétacés, expose fièrement son volcan éponyme (point culminant du Portugal). Faial, c’est l’océan, un port connu des marins du monde entier, la pointe de Capelhinos et son phare englouti... dans les terres, sans oublier sa magnifique caldeira. Enfin, Terceira et sa superbe citadelle d’Angra do Heroísmo, classée au patrimoine mondial par l’Unesco.
Une atmosphère incomparable se dégage de ces îles aux caractères propres, mais riches d’une identité commune à tout l’archipel.

Population

241 000 habitants.

Superficie

2 247 km2.

Capitale

Ponta Delgada (São Miguel).

Villes principales

Angra do Heroísmo, Horta.

Point culminant

pico Alto (2 351 m).

Langue

portugais. L’anglais et parfois le français sont compris.

Religion

la majorité de la population est catholique, mais le Portugal est un Etat séculier d’après la Constitution de 1976.

Décalage horaire

par rapport à la France, deux heures de moins toute l’année.


Géographie
Les Açores sont archipel de neuf îles et de plusieurs îlots au milieu de l’océan Atlantique, au nord-ouest du Maroc, entre 1 300 et 1 900 km à l’ouest de Lisbonne, étiré sur 600 km d’est en ouest. Ces îles sont également d’origine volcanique. Les principaux ports sont Ponta Delgada, sur São Miguel, Horta, sur Faial, et Angra do Heroísmo, sur Terceira.

Climat
Les Açores, qui bénéficient d’un climat océanique doux et tempéré, influencé par le Gulf Stream, sont un lieu de séjour hivernal très apprécié. L’archipel s’étend sur plus de 650 km d’est en ouest et 350 km du nord au sud, il peut donc y avoir d’importantes différences de climat d’une île à l’autre, et de nombreux microclimats dus au relief particulier de chaque île. Il n’est pas rare de voir en une seule journée se succéder les quatre saisons. Les pluies, qui ne durent jamais plus de quelques heures, se font de plus en plus rares entre les mois de juin et septembre, propices à la découverte de cet archipel paradisiaque. L’archipel fournit également les données météorologiques qui servent aux prévisions en Europe.

- Moyenne des températures minimales et maximales à Ponta Delgada, en °C :

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

11

11

11

12

13

15

17

18

18

16

14

12

17

17

17

18

19

22

24

26

24

22

19

18


Economie
L’archipel exporte des produits agricoles (ananas) et laitiers (25 % de la production laitière portugaise), des produits issus de l’industrie agro-alimentaire et de la pêche (conserves de poissons).
Depuis 1976, l’archipel des Açores est constitué en région autonome de la république du Portugal, avec un exécutif propre et une assemblée législative régionale.

Société
L’archipel des Açores a connu une grande émigration. On estime à un million les personnes d’ascendance açorénne vivant à l’étranger, essentiellement aux Etats-Unis et au Canada.

Quels sont les souvenirs intéressants à rapporter ?
- Objets de l'artisanat : céramiques, broderies faites à la main, vanneries.
- Vin et eau de vie de pays.
- Thé des plantations de Chá Gorreana (les seules plantations de thé en Europe).
- L'ananas de São Miguel, particulièrement savoureux et délicieux !

La faune et la flore
L’oiseau le plus étrange et le plus symbolique des Açores est le cagarro, un puffin cendré parent de l’albatros, de l’ordre des Procellariiformes. On le voit plutôt on l’entend en été, de mars à octobre. Cet oiseau d’une notable envergure (près de 2 m) ne s’approche des terres que la nuit, et sa particularité est de pousser des cris terrifiants, évoquant tantôt une voix humaine, tantôt un canard ou une oie. Son départ marque la fin de l’été. Il se nourrit de poissons et de calamars et se guide grâce aux thons qui poursuivent le même gibier. Aujourd’hui, l’espèce est menacée par l’utilisation abusive du littoral par les hommes.
Les cétacés sont représentés par le dauphin commun, le dauphin de Risso, le dauphin tacheté de l’Atlantique et le grand dauphin. Un groupe de 50 à 80 grands dauphins est observé toute l’année aux Açores. Mais le roi des Açores est le cachalot. Chassé mais toujours respecté, il fait partie de l’histoire de l’archipel et y sera à jamais associé. Le cachalot mesure de 15 m à 20 m pour un poids s’élevant parfois à 70 t et peut vivre jusqu’à 70 ans. La femelle donne naissance à un petit tous les 4 à 6 ans. Le cachalot peut rester en apnée plus de 90 minutes, mais il remonte généralement toutes les 50 minutes.
Environ 850 plantes sont recensées aux Açores ; certaines sont endémiques, d’autres ont été importées. Le long des côtes, on observe une abondance d’espèces introduites par l’homme dans le cadre de la réorganisation du paysage. Au-dessus de 500 m d’altitude, l’impact humain est bien moindre, il y a peu d’habitations (à cause du vent et du brouillard persistant), et la flore prolifère. Les espèces endémiques les plus remarquables sont le laurier, la bruyère, le cèdre et le genévrier. L’humidité très importante favorise également des sols mousseux. Le sangre de drago est une résine curative, son encre est recherchée, et on l’utilise pour fabriquer des médicaments. Les gladiateurs romains l’utilisaient déjà pour s’en oindre le corps avant d’aller combattre.
 
Sites Internet
http://fr.wikipedia.org/wiki/açores.
http://www.visitazores.org/ (en anglais).
 
Bibliographie
Guide

Açores Madère, Le Petit Futé.

Présentation

On en connaît bien l’anticyclone, mais a-t-on seulement idée du petit paradis qu’est cet archipel ? En plein Atlantique, l’activité volcanique a fait jaillir neuf îles enchanteresses. Neuf îles de bonheur, toutes parées des couleurs de l’arc-en-ciel ! Violet des hortensias, indigo et bleu de l’Océan et des innombrables lacs volcaniques, verts des forêts et des prairies quadrillées, orangé, rouge de la terre, des cratères, du vin de Pico, rouge des azalées, noir des coulées de basalte, blanc des maisons, des églises, des voiles graciles, du sillage des dauphins et des baleines, or du soleil, des dorures des statues. Partout, on jouit de la lumière et de la sérénité qui règnent dans la campagne et les villages aux maisons blanches coiffées de rouge. Pourtant, l’activité est constante : cultures du thé, du tabac, des fruits tropicaux, de la vigne, des céréales, élevage de bovins fournissant l’essentiel des produits laitiers du Portugal, et bateaux de pêche qui garnissent les tables de succulents poissons.
Parmi ces îles, cinq ont particulièrement retenu notre attention : São Miguel, la plus grande, accueille la capitale de l’archipel, Ponta Delgada, et abrite trois caldeiras célèbres (Sete Citades, Furnas, do Fogo) aux eaux émeraude bordées d’hortensias. São Jorge, c’est l’île des pâturages délimités par de longues haies d’hortensias et des fajãs, ces langues de roche volcanique situées en contrebas des falaises sur lesquelles de magnifiques petits villages blancs se sont posés. Pico, l’île volcan, haut lieu de l’observation des cétacés, expose fièrement son volcan éponyme (point culminant du Portugal). Faial, c’est l’océan, un port connu des marins du monde entier, la pointe de Capelhinos et son phare englouti... dans les terres, sans oublier sa magnifique caldeira. Enfin, Terceira et sa superbe citadelle d’Angra do Heroísmo, classée au patrimoine mondial par l’Unesco.
Une atmosphère incomparable se dégage de ces îles aux caractères propres, mais riches d’une identité commune à tout l’archipel.

Population

241 000 habitants.

Superficie

2 247 km2.

Capitale

Ponta Delgada (São Miguel).

Villes principales

Angra do Heroísmo, Horta.

Point culminant

pico Alto (2 351 m).

Langue

portugais. L’anglais et parfois le français sont compris.

Religion

la majorité de la population est catholique, mais le Portugal est un Etat séculier d’après la Constitution de 1976.

Décalage horaire

par rapport à la France, deux heures de moins toute l’année.


Géographie
Les Açores sont archipel de neuf îles et de plusieurs îlots au milieu de l’océan Atlantique, au nord-ouest du Maroc, entre 1 300 et 1 900 km à l’ouest de Lisbonne, étiré sur 600 km d’est en ouest. Ces îles sont également d’origine volcanique. Les principaux ports sont Ponta Delgada, sur São Miguel, Horta, sur Faial, et Angra do Heroísmo, sur Terceira.

Climat
Les Açores, qui bénéficient d’un climat océanique doux et tempéré, influencé par le Gulf Stream, sont un lieu de séjour hivernal très apprécié. L’archipel s’étend sur plus de 650 km d’est en ouest et 350 km du nord au sud, il peut donc y avoir d’importantes différences de climat d’une île à l’autre, et de nombreux microclimats dus au relief particulier de chaque île. Il n’est pas rare de voir en une seule journée se succéder les quatre saisons. Les pluies, qui ne durent jamais plus de quelques heures, se font de plus en plus rares entre les mois de juin et septembre, propices à la découverte de cet archipel paradisiaque. L’archipel fournit également les données météorologiques qui servent aux prévisions en Europe.

- Moyenne des températures minimales et maximales à Ponta Delgada, en °C :

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

11

11

11

12

13

15

17

18

18

16

14

12

17

17

17

18

19

22

24

26

24

22

19

18


Economie
L’archipel exporte des produits agricoles (ananas) et laitiers (25 % de la production laitière portugaise), des produits issus de l’industrie agro-alimentaire et de la pêche (conserves de poissons).
Depuis 1976, l’archipel des Açores est constitué en région autonome de la république du Portugal, avec un exécutif propre et une assemblée législative régionale.

Société
L’archipel des Açores a connu une grande émigration. On estime à un million les personnes d’ascendance açorénne vivant à l’étranger, essentiellement aux Etats-Unis et au Canada.

Quels sont les souvenirs intéressants à rapporter ?
- Objets de l'artisanat : céramiques, broderies faites à la main, vanneries.
- Vin et eau de vie de pays.
- Thé des plantations de Chá Gorreana (les seules plantations de thé en Europe).
- L'ananas de São Miguel, particulièrement savoureux et délicieux !

La faune et la flore
L’oiseau le plus étrange et le plus symbolique des Açores est le cagarro, un puffin cendré parent de l’albatros, de l’ordre des Procellariiformes. On le voit plutôt on l’entend en été, de mars à octobre. Cet oiseau d’une notable envergure (près de 2 m) ne s’approche des terres que la nuit, et sa particularité est de pousser des cris terrifiants, évoquant tantôt une voix humaine, tantôt un canard ou une oie. Son départ marque la fin de l’été. Il se nourrit de poissons et de calamars et se guide grâce aux thons qui poursuivent le même gibier. Aujourd’hui, l’espèce est menacée par l’utilisation abusive du littoral par les hommes.
Les cétacés sont représentés par le dauphin commun, le dauphin de Risso, le dauphin tacheté de l’Atlantique et le grand dauphin. Un groupe de 50 à 80 grands dauphins est observé toute l’année aux Açores. Mais le roi des Açores est le cachalot. Chassé mais toujours respecté, il fait partie de l’histoire de l’archipel et y sera à jamais associé. Le cachalot mesure de 15 m à 20 m pour un poids s’élevant parfois à 70 t et peut vivre jusqu’à 70 ans. La femelle donne naissance à un petit tous les 4 à 6 ans. Le cachalot peut rester en apnée plus de 90 minutes, mais il remonte généralement toutes les 50 minutes.
Environ 850 plantes sont recensées aux Açores ; certaines sont endémiques, d’autres ont été importées. Le long des côtes, on observe une abondance d’espèces introduites par l’homme dans le cadre de la réorganisation du paysage. Au-dessus de 500 m d’altitude, l’impact humain est bien moindre, il y a peu d’habitations (à cause du vent et du brouillard persistant), et la flore prolifère. Les espèces endémiques les plus remarquables sont le laurier, la bruyère, le cèdre et le genévrier. L’humidité très importante favorise également des sols mousseux. Le sangre de drago est une résine curative, son encre est recherchée, et on l’utilise pour fabriquer des médicaments. Les gladiateurs romains l’utilisaient déjà pour s’en oindre le corps avant d’aller combattre.
 
Sites Internet
http://fr.wikipedia.org/wiki/açores.
http://www.visitazores.org/ (en anglais).
 
Bibliographie
Guide

Açores Madère, Le Petit Futé.