Portugal continental

Présentation

Géographie
A l’extrémité ouest de la péninsule Ibérique, bordé par l’océan Atlantique sur 832 km de côtes (660 km à l’ouest et 172 km au sud), le Portugal se présente comme une enclave dans le territoire espagnol avec lequel il possède une frontière commune de 1 215 km. Le Portugal est essentiellement un territoire de moyenne montagne. Le pays se divise en deux régions très distinctes, séparées par le cours du Tage.
Au nord du Tage, l’altitude dépasse fréquemment 1 000 m et le paysage se compose de reliefs montagneux — massif granitique de la serra da Estrela — et de hauts plateaux au nord-est — Tras-os-Montes, Alto Douro — percés de profondes vallées. Les plateaux de la Beira Baixa, à l’est du pays, sont moins élevés. Une plaine littorale, la plaine de Coimbra, s’évase le long de ces plateaux.
Sur la côte occidentale, l’Estrémadure, avec ses collines et ses petits massifs, assure la transition avec les paysages du sud aux reliefs plus bas. Ici se succèdent chaînes peu élevées et plateaux (haut et bas Alentejo). A l’extrême sud du territoire se trouve l’Algarve, ensemble de plateaux calcaires, de plaines et de lagunes.

Climat
La sécheresse et la chaleur de l’été ont permis aux géographes de classer le Portugal parmi les pays méditerranéens. L’océan Atlantique tempère cependant beaucoup le climat, abrège la période de sécheresse, apporte des pluies abondantes à l’ouest du pays (700 mm par an en moyenne) et adoucit les températures hivernales. Le nord du pays est tempéré et très humide, le sud plus sec et plus chaud. La proximité de la mer et des estuaires confère à Lisbonne, et plus encore à Porto, un climat très humide. Un climat de type méditerranéen règne sur l’Algarve, où les températures sont élevées même en hiver.
Les meilleures saisons pour voyager au Portugal sont le printemps, surtout d’avril à fin juin, puis l’automne, de septembre à la fin octobre. Le climat atlantique offre des températures agréables toute l’année. En hiver, les températures restent douces, mais il pleut plus souvent, surtout au nord du pays.

Economie
Entre le XVe et le XVIe siècle, le Portugal fut l’une des plus grandes puissances économiques et sociales du monde, avec un empire colonial qui s’étendait de l’Afrique à l’Asie, en passant par le continent sud-américain. De 1926 à 1975, sous la dictature de Salazar, le pays perd la plupart de ses colonies. Nombre de Portugais ont à cette époque été contraints de quitter le pays pour travailler et subvenir aux besoins des leurs. Malgré son entrée dans l’Union européenne en 1986, le pays reste fragile, même si son économie s’est développée pendant la dernière décennie. Si plus d’un million de Portugais ont fui la misère jusque dans les années 80, le pays redevient une terre d’immigration. Le niveau de vie d’une ville comme Lisbonne est aujourd’hui aligné sur celui des grandes villes d’Europe de l’Ouest. Paradoxalement, la vie des campagnes est restée très traditionnelle avec des régions entières ancrées dans un mode de vie coutumier.
Le Portugal est une république démocratique depuis 1974. Le pouvoir exécutif est attribué au président de la République, élu pour cinq ans (par le peuple) au suffrage direct, mais qui dispose de peu de pouvoirs, et au gouvernement, placé sous l’autorité du Premier ministre et véritable détenteur du pouvoir exécutif.

Société
La population du Portugal présente une grande homogénéité. C’est le premier pays d’Europe à avoir constitué une nation sur un territoire aux frontières quasiment inchangées depuis 800 ans. Depuis une vingtaine d’années, on constate un exode rural massif et un afflux de l’intérieur du pays vers le littoral (70 % de la population totale). Comme dans la plupart des pays européens, le vieillissement s’accentue : les plus de 65 ans (16,4 %) sont désormais plus nombreux que les moins de 15 ans (16 %). La population active représente 5,3 millions de personnes.
Le nombre de Portugais à l’étranger est estimé à 4,6 millions, pour la plus grande partie au Brésil (1,2 million), puis en France, en Afrique du Sud, au Venezuela, aux Etats-Unis et au Canada.
Connaissant une immigration sans précédent, le Portugal se classe au quatrième rang des pays de l’Union européenne avec 2,2 % d’immigrés. Les Ukrainiens constituent la première communauté étrangère. La majorité des immigrants résident dans la région de Lisbonne.

Présentation

Géographie
A l’extrémité ouest de la péninsule Ibérique, bordé par l’océan Atlantique sur 832 km de côtes (660 km à l’ouest et 172 km au sud), le Portugal se présente comme une enclave dans le territoire espagnol avec lequel il possède une frontière commune de 1 215 km. Le Portugal est essentiellement un territoire de moyenne montagne. Le pays se divise en deux régions très distinctes, séparées par le cours du Tage.
Au nord du Tage, l’altitude dépasse fréquemment 1 000 m et le paysage se compose de reliefs montagneux — massif granitique de la serra da Estrela — et de hauts plateaux au nord-est — Tras-os-Montes, Alto Douro — percés de profondes vallées. Les plateaux de la Beira Baixa, à l’est du pays, sont moins élevés. Une plaine littorale, la plaine de Coimbra, s’évase le long de ces plateaux.
Sur la côte occidentale, l’Estrémadure, avec ses collines et ses petits massifs, assure la transition avec les paysages du sud aux reliefs plus bas. Ici se succèdent chaînes peu élevées et plateaux (haut et bas Alentejo). A l’extrême sud du territoire se trouve l’Algarve, ensemble de plateaux calcaires, de plaines et de lagunes.

Climat
La sécheresse et la chaleur de l’été ont permis aux géographes de classer le Portugal parmi les pays méditerranéens. L’océan Atlantique tempère cependant beaucoup le climat, abrège la période de sécheresse, apporte des pluies abondantes à l’ouest du pays (700 mm par an en moyenne) et adoucit les températures hivernales. Le nord du pays est tempéré et très humide, le sud plus sec et plus chaud. La proximité de la mer et des estuaires confère à Lisbonne, et plus encore à Porto, un climat très humide. Un climat de type méditerranéen règne sur l’Algarve, où les températures sont élevées même en hiver.
Les meilleures saisons pour voyager au Portugal sont le printemps, surtout d’avril à fin juin, puis l’automne, de septembre à la fin octobre. Le climat atlantique offre des températures agréables toute l’année. En hiver, les températures restent douces, mais il pleut plus souvent, surtout au nord du pays.

Economie
Entre le XVe et le XVIe siècle, le Portugal fut l’une des plus grandes puissances économiques et sociales du monde, avec un empire colonial qui s’étendait de l’Afrique à l’Asie, en passant par le continent sud-américain. De 1926 à 1975, sous la dictature de Salazar, le pays perd la plupart de ses colonies. Nombre de Portugais ont à cette époque été contraints de quitter le pays pour travailler et subvenir aux besoins des leurs. Malgré son entrée dans l’Union européenne en 1986, le pays reste fragile, même si son économie s’est développée pendant la dernière décennie. Si plus d’un million de Portugais ont fui la misère jusque dans les années 80, le pays redevient une terre d’immigration. Le niveau de vie d’une ville comme Lisbonne est aujourd’hui aligné sur celui des grandes villes d’Europe de l’Ouest. Paradoxalement, la vie des campagnes est restée très traditionnelle avec des régions entières ancrées dans un mode de vie coutumier.
Le Portugal est une république démocratique depuis 1974. Le pouvoir exécutif est attribué au président de la République, élu pour cinq ans (par le peuple) au suffrage direct, mais qui dispose de peu de pouvoirs, et au gouvernement, placé sous l’autorité du Premier ministre et véritable détenteur du pouvoir exécutif.

Société
La population du Portugal présente une grande homogénéité. C’est le premier pays d’Europe à avoir constitué une nation sur un territoire aux frontières quasiment inchangées depuis 800 ans. Depuis une vingtaine d’années, on constate un exode rural massif et un afflux de l’intérieur du pays vers le littoral (70 % de la population totale). Comme dans la plupart des pays européens, le vieillissement s’accentue : les plus de 65 ans (16,4 %) sont désormais plus nombreux que les moins de 15 ans (16 %). La population active représente 5,3 millions de personnes.
Le nombre de Portugais à l’étranger est estimé à 4,6 millions, pour la plus grande partie au Brésil (1,2 million), puis en France, en Afrique du Sud, au Venezuela, aux Etats-Unis et au Canada.
Connaissant une immigration sans précédent, le Portugal se classe au quatrième rang des pays de l’Union européenne avec 2,2 % d’immigrés. Les Ukrainiens constituent la première communauté étrangère. La majorité des immigrants résident dans la région de Lisbonne.