Bannière Guides par passion

Une famille de trappeurs en Finlande

Rompre avec le quotidien, s’immerger dans la nature et surtout partager une belle aventure avec sa famille, c’est ce qu’a vécu Vidian, chef de produit Grand Nord, lors d’une exploration, en canoë et à pied, de la Laponie finlandaise, un fantastique territoire entre soleil de minuit et aurores boréales.
finlande1

Retour à l’essentiel

“Enfant, le livre Copain des bois, le guide des petits trappeurs a nourri mes rêves d’aventure, de construction de cabanes, de moulage d’empreintes d’animaux, de pêche miraculeuse… Adulte, j’ai voulu les vivre avec ma famille en Finlande, au cœur du parc national de Hossa. Et nous voilà embarquant tous les six à bord de deux canoës, pour un séjour très “nature” en Laponie. Bien sûr, nous n’aurons pas à bâtir nos cabanes en rondins, mises à disposition des randonneurs par le Metsähallitus, l’Office des forêts finlandais. Equipées d’un poêle à bois, d’un espace surélevé pour nos matelas et d’une table, elles sont doublées d’un abri à bois et de toilettes sèches. Quel luxe, au milieu de la forêt boréale ! Une place à feu nous permet, chaque soir, de faire cuire le repas où la pêche du jour.

Victor, 8 ans, devient un pagayeur et un logisticien hors pair : charger le canoë, s’assurer que chacun a son gilet de sauvetage, ramer avec force et sauter dans l’eau pour pousser l’embarcation ! Olivia, 6 ans, trouve “trop rigolo” de boire l’eau pure (potable !) des lacs et rivières avec sa kuksa (bol en bois des Sâmes). Felix, 5 ans, un sacré gourmand, est le champion de la cueillette : myrtilles, airelles, mûres des marais… Marceau, 18 mois, passe de longs moments à jouer avec sa mère sur les tapis d’aiguilles de pin ou au bord de l’eau avec tout ce qui lui tombe sous la main. Pour ma femme et moi, c’est la pêche à la cuillère, seuls ou avec les “grands”, et tous nous attraperons des brochets et des perches ! Boire, manger, jouer, se balader… Des plaisirs simples.”

Ambiance “trappeurs lapons”

“La Laponie, c’est aussi le royaume des rennes et des chiens de traîneau. L’occasion pour nous, en été, de faire une cani-rando jusqu’au canyon de Julma-Ölkky tractés par des chiens nordiques, ce qui est appréciable dès que ça monte. Equipés d’un harnais-ceinture et d’une longe, nous avons l’impression de nomadiser comme les Indiens qui utilisaient autrefois des chiens pour tirer hommes ou travois (traîneaux portant le matériel). Lors d’une sortie “trappeurs”, le guide nous apprend à allumer un feu avec une pierre à feu, de l’écorce de bouleau et de la mousse. Outre des baies, nous cueillons dans la forêt du thé du Labrador pour une excellente tisane. Et nous mangeons du saumon fumé sous un grand lavvu sâme (tipi de toile), selon une technique lapone traditionnelle. Un délice !

Le nourrissage des rennes est aussi un temps fort de notre séjour. Les approcher, leur donner du lichen, toucher leurs bois de velours… les enfants s’en donnent à cœur joie ! Et puis un soir… 21 heures : la lumière dorée s’étale sur la taïga, la nature semble sonder le silence, c’est “l’heure de l’ours”. Bien à l’abri dans notre cabane, la respiration en suspens, nous guettons le moindre mouvement de branche, le moindre son, quand nous voyons trois ours s’approcher, et repartir… Ce voyage sera une suite de moments magiques au fil de l’eau, des sentiers de randonnée et de VTT, avec des baignades, des soirées au sauna ou dans un bain norvégien… Des vacances si intenses que mes enfants souhaitent revenir en Finlande l’hiver, pour faire du traîneau à chiens, du ski, de la pêche sur glace, de la raquette à neige. Une nouvelle aventure familiale en perspective !”