Bannière Guides par passion

Le ski de randonnée en questions

Conseiller en voyage spécialiste des Alpes, Rémy est également accompagnateur dans ces montagnes qui ont vu naître les premiers circuits Allibert Trekking, à pied l’été, à ski de randonnée l’hiver. Une activité qu’il pratique pour son plaisir… et pour le plus grand bonheur des groupes qu’il guide.

Pourquoi cette prédilection pour le ski de randonnée ?

Le ski de rando est l’activité de montagne que je préfère, c’est l’activité reine, la plus complète, qui fait appel à toutes les disciplines montagnardes : glisse, randonnée, alpinisme…
A la montée, on peut être amené à chausser les crampons, s’encorder, utiliser son piolet… toutes les techniques de l’alpinisme. La descente à ski est également une discipline technique, qui procure des sensations fortes et la satisfaction incomparable de ressentir la vitesse avec très peu d’effort physique grâce aux lois de l’apesanteur et de l’attraction terrestre, magique !
C’est aussi une activité qui nécessite de bien connaître la montagne hivernale. Et en la matière, la gestion du risque d’avalanche est un domaine passionnant, qui fait appel à l’observation de la neige, de la météo, etc. Elle est aujourd’hui beaucoup moins aléatoire qu’il y a 20 ou 30 ans, notamment grâce aux nouvelles méthodes, comme le 3X3 de Werner Munster. L’orientation est également très importante aussi, et pas facile, la neige recouvrant les points de repère.
Mais, surtout, le ski de rando permet la plus belle des immersions dans un écrin de rêve, au cœur des paysages de montagne enneigés et des grands espaces.

ski de rando Beaufortain

Quels sont les prérequis pour pratiquer le ski de rando ?

Aujourd’hui, le ski de randonnée — longtemps appelé ski-alpinisme — n’est plus le pré carré des alpinistes ! Avec les skis paraboliques et l’allègement du matériel, chaussures et fixations, désormais, la pratique du ski de rando ne nécessite qu’un seul préalable : savoir skier correctement. Inutile d’être freerider, mais savoir tourner skis parallèles et descendre des pistes rouges et noires suffit. Pour le reste, c’est en pratiquant qu’on apprend progressivement les différences de technique par rapport au ski de piste, notamment à équilibrer son poids également sur ses deux pieds plutôt que de transférer son poids d’un pied à l’autre à chaque virage, comme on le fait habituellement sur piste.

ski de rando Ecrins

Quels sont les endroits que tu conseillerais pour faire du ski de rando ?

La première partie de saison, de décembre à mars, le ski de rando se pratique hors glaciers.
A privilégier : le Queyras, l’Ubaye, dans les Alpes du Sud, où Allibert a une programmation d’orfèvre. Le ski est un vrai régal, on évolue dans les forêts de mélèzes, plus aérées que la sapinière ou la pessière des Alpes du Nord, donc plus agréable.
Dans les Alpes du Nord, la Mecque, c’est le Beaufortain : l’enneigement est excellent, et c’est  aussi le massif de la mythique course de ski de rando, la Pierra Menta. Les Aravis bénéficient également d’un bel enneigement.
En Italie, le Piémont occitan et le Val d’Aoste ajoutent une dimension culturelle : ambiance à l’italienne, accueil chaleureux et délices culinaires.
Enfin, la Suisse, où l’hospice du Grand-Saint-Bernard est un passage obligé pour tout montagnard qui se respecte. L’hospitalité des chanoines et un bâtiment millénaire avec à son musée, son trésor, sa chapelle, la dépouille du général Desaix*, en font un lieu unique. Avec une altitude de 2000 à 3000 mètres, on peut y skier jusqu’au mois de mai ! Personnellement, j’y vais chaque année, pour la qualité de la neige… et peut-être parce qu’on s’y sent plus près de Dieu…
* Le général Desaix (1768-1800) est mort à bataille de Marengo, sous Napoléon Bonaparte.

ski de rando Ecrins

Et les grands raids glaciaires ?

La saison des grands raids glaciaires commence à partir de mars, et depuis 45 ans, Allibert a une expérience incomparable dans ce domaine. Le Chamonix-Zermatt est bien sûr un must, sur l’itinéraire de la Patrouille des glaciers, qui est une course culte et une véritable épopée. Mais aussi, la haute route du Grand-Paradis, qui réunit grand ski, traversée d’arêtes, sommet de 4000 mètres et refuges valdôtains ; la haute route des Ecrins, l’itinéraire le plus sauvage ; ou encore la haute route de l’Oberland, le pays des grands glaciers, avec un sommet par jour ! Enfin, le massif de la Silvretta, à cheval entre Suisse et Autriche, est un spot incontournable du ski de rando : ambiance tyrolienne garantie !

VOIR tous NOS SÉJOURS À SKI DE RANDONNÉE >>