Bannière Guides par passion

Andes : au coeur des cordillères

Cordillère andine, majestueuse chaîne de montagnes et de hauts plateaux qui, de la Terre de Feu à l’isthme de Panama, se déploie le long de l’océan Pacifique. Des sommets à près de 7 000 mètres, des cols à 4 000 ou 5 000 mètres. C’est ici, dans ces montagnes, que sont nées les plus grandes civilisations d’Amérique du Sud.
Pérou - vendeuses tissu

Montagnes, demeure des dieux

Les sommets enneigés de la cordillère des Andes semblent toucher le ciel, demeure inaccessible des dieux. Les peuples du Soleil les ont escaladés à des fins rituelles, lieux de culte dédiés aux divinités. Des offrandes d’alcool, de nourriture et de feuilles de coca étaient faites aux apus, les esprits des montagnes. Montagnes des dieux, Kaata en Bolivie, Ausangate au Pérou..., à ces altitudes, les pratiques ancestrales de ces civilisations passionnantes perdurent aujourd’hui encore.

Origines, légendes et mystères

Là, des temples enfouis dans la forêt tropicale où les Incas ont adoré le Soleil en lui offrant de l’or et du sang. Ici, des signes indéchiffrables gravés dans la pierre. Là encore, de gigantesques motifs énigmatiques dessinés dans le sol ou d’immenses statues géantes... Tiwanaku, Ingapirca, Macchu Pichu...  des grandes civilisations précolombiennes, héritage d’un peuple d’agriculteurs et d’artistes, d’architectes et d’inventeurs.

Peuples hors du temps

Dans ces régions reculées, comme surgis de nulle part, un berger accompagne son troupeau, des chevaux sauvages paissent tranquillement, des Indiens cheminent le long du sentier au retour d’une harassante journée de travail.  A ces altitudes, le corps humain s’épuise. Eux n’ont pas le mal des montagnes, le soroche, qui sévit chez les voyageurs de la plaine. Leurs outils, ancestraux : une houe, une pioche... et dans un baluchon quelques feuilles de coca qu’ils mastiquent pour tromper la faim. Des conditions de vie rudes, rythmées par le travail de la terre, qui occupe hommes, femmes, vieillards et enfants.

A découvrir :

Désert d’Atacama, Chili

Entaillé de profondes gorges, ou quebradas, l’immense désert chilien d’Atacama est parcouru de vallées de sable, de sel, de roches volcaniques et de pierres aux formes surréalistes que l’érosion, le gel et le vent ont façonnées.

Le salar d’Uyuni, Bolivie

Perché à 3 658 mètres d’altitude sur les hauts plateaux andins, le salar d’Uyuni, 10 000 kilomètres carrés, est le désert de sel le plus vaste du monde. Ici, où que le regard porte, la terre semble rejoindre le ciel, et le contraste du blanc et du bleu donne le vertige !

Le Lac Titicaca, Pérou-Bolivie

Véritable mer intérieure entre le Pérou et la Bolivie, à 3 812 mètres d’altitude, le plus haut lac du monde abrite une quarantaine d’îles flottantes construites par les Uros au XIIIe siècle pour échapper aux Incas. C’est ici que la culture indienne est restée la plus vivante

Le Glacier Perito Moreno, Argentine

Le plus spectaculaire des glaciers andins, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, long de 30 kilomètres et large de 5 kilomètres, vient fondre dans le lac Argentino, se fracassant en de gros blocs de glace qui flottent tels des icebergs à la surface du lac.

La laguna Colorada, Bolivie

L’un des sites les plus impressionnants du Sud-Lípez, qui en fonction de la lumière et de la salinité des eaux, passe du orange clair au rouge vif. Ses rives, colorés par les dépôts de différents minéraux, tel le sodium, de gypse doré et de magnésium donnent aux lieux une dimension irréelle.

Les tours du Paine, Chili

Vertigineuses parois verticales créées par l’érosion glaciaire, les montagnes emblématiques de la Patagonie chilienne s’étendent sur 24 kilomètres de long et kilomètres de large. Site phare, les cornes du Paine, tours de granit comme taillées à la hâche s’élançant vers le ciel.