Bannière Guides par passion

Le parc national du Mercantour

Ici, le fougueux massif des Alpes finit sa course dans la Méditerranée, offrant des cimes qui se hissent jusqu’à 3000 mètres d’altitude pour contempler la mer azuréenne et les vallées aux senteurs provençales. Situation unique, milieu naturel sauvage… Le cadre est idyllique pour randonner et fêter les 40 ans du parc du Mercantour.
parc du mercantour

De la montagne à la mer

Relier la haute montagne à la mer est la grande originalité du parc du Mercantour, créé en 1979. Une richesse géographique qui lui confère des paysages contrastés et une extraordinaire biodiversité, sous un climat qui s’affirme méditerranéen à mesure que les sentiers de randonnée quittent les hauteurs pour s’approcher du littoral. C’est à la cime du Gélas (3143 m) que culmine le parc national, et non au sommet du Mercantour (2772 m), qui a pourtant donné son nom au massif. Une bizarrerie qui tient au fait que, vu du sud et surtout du littoral méditerranéen, il occulte complètement son rival par le jeu de la perspective.

Cet ensemble montagneux à la géologie spécifique (granites et gneiss en partie est, roches sédimentaires à l’ouest) domine six magnifiques vallées perpendiculaires à la Méditerranée, chacune différente. Ainsi se succèdent, d’est en ouest, la Roya-Bévéra, aride et minérale, la Vésubie et ses lacs glaciaires, la Tinée aux pâturages cernés de hautes falaises, le Haut-Var-et-Cians avec ses gorges taillées dans une roche rouge, l’Ubaye, ses cols et sommets élevés, et le Haut-Verdon aux vastes prés baignés par les torrents. Reliefs ciselés, cirques glaciaires parsemés de lacs cristallins, pâturages d’altitude, forêts denses, vallées étroites, canyons profonds et torrents limpides… Le parc du Mercantour concentre de fabuleux paysages alpins, mâtinés d’aura méditerranéenne.

parc du mercantour

Un sanctuaire pour la biodiversité

Sur ce territoire préservé, aux composantes alpines et méditerranéennes marquées, la vie animale et végétale foisonne. Côté faune, on recense aujourd’hui 8 744 espèces, dont certaines endémiques, un nombre qui évolue au fil des découvertes. Si les grandes espèces emblématiques — rapaces, loup, chamois, mouflon, bouquetin, marmotte… — contri­buent à l’extraordinaire richesse biologique du parc, celle-ci revient aux espèces de petite taille — amphibiens, papillons… —, plus discrètes mais non moins fascinantes.

Côté flore, le parc possède tous les étages de la végétation, de la méditerranéenne — chêne vert, olivier, Ostrya… —, jusqu’aux landes à rhododendrons et aux pelouses alpines au-dessus de 2 500 mètres, en passant par les forêts de sapins, épicéas, pins cembros, à crochets et surtout mélèzes. Sur les 4 200 plantes connues en France, plus de 2 000 sont représentées, dont une quarantaine d’espèces endémiques. Animaux et plantes forment une nature d’exception qui participe largement à l’intérêt d’un trek dans le parc du Mercantour.

parc du mercantour

Monts et merveilles

Dans l’est du parc, le plus grand musée à ciel ouvert d’Europe recèle les gravures rupestres du site des Merveilles, composé de deux espaces archéologiques majeurs : la vallée des Merveilles d’un côté du mont Bégo (2872 m), et le cirque de Fontanalbe sur l’autre versant de cette montagne sacrée. Innombrables, ces gravures datent de l’âge du cuivre et du début de l’âge du bronze, soit de 3 200 à 1 700 ans avant J.-C. Ainsi, les divinités de la montagne et du ciel résident sur des dalles de roche polie couleur ocre. C’est pourquoi on aborde cette vallée à pied presque comme un rite initiatique…

Haut lieu du patrimoine, le Mercantour l’est aussi par sa culture, riche de sa situation frontalière avec l’Italie. Ici se sont savamment mixées les influences montagnardes et rurales de la Provence et des Alpes italiennes. Des liens que le terroir décline jusque dans sa cuisine aux parfums de Méditerranée. Et que l’on observe dans les constructions de pierres, de lauzes et de bois des villages, tels les bourgs médiévaux de La Brigue et de Tende. Le parc du Mercantour reste à jamais authentique, dans ses multiples facettes.