Bannière Guides par passion

5 instants de voyage en Patagonie

Patagonie… La simple évocation de ce nom suffit à vous faire voyager. Cette terre du bout du monde, sauvage, aussi immense qu’intrigante, Tiphaine, responsable webmarketing chez Allibert Trekking, rêvait de la découvrir. C’est chose faite ! Elle nous livre ici quelques instantanés de son voyage.

Top 5 Patagonie

Instant magique

UN GLACIER waouh !

Le Perito Moreno est le seul glacier au monde à avancer encore chaque année… Devant cette immensité de glace qui se dresse devant vous, le premier mot qui vient à la bouche en le découvrant, c’est forcément “waouh”, en tout cas, ça a été le mien. Et puis, d’un seul coup, vos rêveries face à ce glacier emblématique de Patagonie sont brusquement interrompues par un grand craaaac, un vacarme incroyable, la foule qui s’agite… Immédiatement, vous balayez des yeux le plus rapidement possible l’ensemble du glacier afin de ne pas manquer l’énorme bloc de glace qui se détache avant de tomber avec fracas dans les eaux bleues du lac Argentino. Comme des enfants, vous vous prendrez très vite au jeu, en essayant de deviner où va tomber le prochain bloc… Pour voir encore ce spectacle, tout simplement prodigieux !

Instant randonnée

Une traversée de frontière en randonnée !

Entre Chili et Argentine, la frontière est longue de plus de 5300 kilomètres, et s’il y a un passage de frontière à faire en Patagonie, pour moi, c’est celui entre Candelario Mancilla au et El Chaltén, où l’on passe du Chili à l’Argentine en randonnée.
À la fin de la Carretera austral, côté chilien, vous devez d’abord prendre un bateau pour traverser le lago O’Higgins et rejoindre Candelario Mancilla (les plus chanceux pourront même faire une excursion pour s’approcher du glacier). De là, il faut faire une halte au poste-frontière pour sortir, officiellement, du Chili… mais vous n’êtes pas pour autant en Argentine. En tout cas, sur votre passeport, vous n’êtes nulle part, un peu dans un no man’s land. Mais après quelques larges sentiers entre forêts et prairies chiliennes, l’Argentine se dessine avec un premier mirador sur le très reconnaissable Fitz Roy. Au seizième kilomètre, vous voilà topographiquement en Patagonie argentine. Le sentier se fait plus tortueux et vous emmène vers le poste-frontière argentin au bord du splendide lago del Desierto, avec le Fitz Roy en toile de fond. Une traversée sportive mais vraiment exceptionnelle.

Instant gourmand

plaisir des papilles

Côté chilien, à recommander en cas de grande faim ou de retour d’un trek, la fameuse chorrillana, un plat national que l’on partage ici en famille ou entre amis. Amateurs de diet food s’abstenir ! En effet, il s’agit d’un saladier de frites dans lequel on ajoute plusieurs types de viande (viande hachée, saucisses, etc.), recouvert de plusieurs œufs au plat et d’oignons frits. Riche et nutritif…
Côté argentin, le petit plaisir en rentrant d’un trek, c’est de déguster un asado, le barbecue des Argentins. Une belle pièce de viande, de mouton ou de bœuf la plupart du temps, cuite très très lentement, à associer à un verre de Malbec argentin, un vin rouge de Bordeaux importé en 1853 par un agronome français et cultivé dans la région de Mendoza, pour le plus grand plaisir des papilles.

Asado argentin


 

Instant détente

Sieste avec vue !

“En Patagonie, il y a du vent et il pleut souvent…”, “Le Fitz Roy est toujours sous les nuages…” Des phrases que j’ai entendues très souvent avant de partir, et je m’y étais préparée… Mais pendant ce mois de trek, la cape de pluie ne nous a servi que deux jours ! Nous sommes partis fin novembre-début décembre, et la météo était superbe. Lors d’un de nos treks autour de El Chaltén, la capitale du trekking en Argentine, nous avons même eu la chance d’avoir une tempête de ciel bleu… A l’écart du sentier, nous en profitons pour pique-niquer sous le soleil puis faire une sieste… Un moment de détente au pied du célèbre Fitz Roy, avec des vues incroyables, que demander de plus !

Cerro Torre Patagonie

Instant GLACIOLOGIE

Yo soy Perito Moreno !

A El Calafate, se trouve le Glaciarium Patagonian Ice Museum, un centre d’interprétation des glaciers de 2500 mètres carrés, au design ultra-moderne qui rappelle le mur de glace du Perito Moreno. Ludique et interactif, il vous permettra de mieux comprendre la formation et l’évolution des glaciers, la transformation de la neige en glace et les champs de glace patagons. Et, plus largement, il aborde les sujets liés à la fonte des glaciers et leur préservation.
Original, un bar entièrement fait de glace vous accueille pour prendre un verre ou un café. Mais vous n‘êtes pas autorisé à rester plus de 20 minutes… à cause du froid : il y fait – 10 degrés !

Vidéo : La Patagonie racontée par Lydie, reSponsable de destination >>
Portrait : Marcos Couch, guide en Patagonie >>
Photos : patagonie, la terre des confins >>