Luxembourg

Entre trésors culturels, richesses naturelles et paysages d’une grande variété, plats raffinés, excellents vins et traditions festives, le grand-duché de Luxembourg invite tout au long de l’année à un voyage insolite.
Seul grand-duché au monde, ce petit pays associe riche passé historique et modernité exemplaire. Ainsi, des vignobles de la Moselle aux demeures féodales du Moyen Age en passant par les sites témoins du passé sidérurgique, l’éventail de son patrimoine est largement déployé. Berceau de l’idée d’une Europe unifiée, siège de nombreuses institutions européennes, point d’attraction pour différentes cultures, le Luxembourg d’aujourd’hui présente un microcosme européen. Explorez les points communs et les spécificités des différentes cultures qui le composent !
 Randonnées au Luxembourg

Repères

Population

502 500 habitants, dont plus de 40 % d’étrangers.

Superficie

2 586 km2.

Capitale

Luxembourg-Ville.

Point culminant

Kneiff (560 m).

Langues

luxembourgeois, français, allemand (officielles), portugais.

Religion

catholicisme (87 %).

Décalage horaire

aucun.

Géographie

Géographie
Le Luxembourg a des frontières communes avec la France au sud, l’Allemagne à l’est, et la Belgique à l’ouest. Le grand-duché, qui s’étend sur 82 km dans sa plus grande longueur et 57 km dans sa plus grande largeur, se divise en deux parties : l’Oesling, au nord, entre Ardenne belge et Eifel (Allemagne), et le Gutland, “Bon Pays”, au sud.
L’Oesling est un pays de hauts plateaux de roches anciennes qui occupent un tiers du pays (altitude maximale : 560 m). Il se distingue par des vallées encaissées ou des vastes prairies que dominent des escarpements où perchent des châteaux et de petites villes. La région tire l’essentiel de ses revenus de l’agriculture et du tourisme.
Le Gutland, prolongement du plateau lorrain, est la région la plus peuplée et la plus industrialisée. Elle offre des côtes et des plateaux coupés de vallées, formant parfois des ensembles grandioses comme les ravins gréseux du Müllerthal, surnommé Petite Suisse luxembourgeoise. Au sud se trouve une grande plaine ondulée, couverte de prairies, d’arbres fruitiers, de champs propices aux cultures riches. A l’est, les versants calcaires de la vallée de la Moselle portent des vergers et des vignobles réputés (vins blancs). Les forêts couvrent environ un tiers du territoire.
 

Climat

Climat
Le Luxembourg jouit d’un climat semi-continental. Les hivers sont froids et pluvieux, avec des brouillards fréquents. La température moyenne annuelle est de l’ordre de 9 °C.
On constate une différence sensible entre le nord et le sud du pays. Dans le Nord, l’Atlantique a une influence considérable, avec les passages fréquents de dépressions (jusqu’à 1 200 mm/an selon la région). Il en résulte un ciel souvent couvert et de la neige en hiver. Dans le Sud, bien que les précipitations soient encore assez importantes (800 mm/an), les hivers sont plus doux et les températures estivales plus élevées, en particulier dans la vallée de la Moselle. Les cultures, notamment la vigne, prospèrent dans la région. Les mois les plus ensoleillés sont ceux de mai à août.
 
- Moyennes des températures maximales et minimales en °C et des précipitations en mm :

 

janv.

fév.

mars

avr.

mai

juin

juil.

août

sept.

oct.

nov.

déc.

max.

2

4

8

12

17

19

22

22

18

12

7

4

min.

- 2

- 2

1

3

8

11

13

13

10

6

2

- 1

mm

66

53

56

53

66

66

69

69

64

69

71

74


Économie

Economie
L’économie du Luxembourg dépend en grande partie des secteurs bancaire et de l’acier. N’occupant plus que 3 % de la population active, l’agriculture représente 0,4 % du PIB. L’industrie compte pour 16,2 % du PIB, essentiellement de la production d’acier, même si elle a fortement diminué depuis les années 70 et 80. Le développement du secteur tertiaire, 65,9 % du PIB, a largement contribué à la bonne santé économique du grand-duché : institutions européennes, activités financières (plus de 200 banques, en grande majorité étrangères), hôtellerie. Plus de la moitié de la population active est constituée d’étrangers, résidents ou frontaliers. Les Luxembourgeois jouissent d’un haut niveau de vie, qui se traduit par un coût de la vie élevé. Les loyers sont chers, ainsi que les produits de consommation courante.
 
Monarchie constitutionnelle, le Luxembourg est une démocratie représentative, le Premier ministre est chef du gouvernement, la Chambre des députés vote les lois promulguées par le grand-duc.

Société

Société
Le Luxembourg est le pays le moins peuplé d’Union européenne après Malte, mais sa croissance démographique est rapide, conséquence d’une intense immigration, essentiellement d’origine européenne. Le grand-duché est le pays d’Europe ayant le plus haut revenu par habitant (74 430 $ en 2009), et également celui qui a attiré le plus grand nombre d’étrangers. Pas moins de 39,6 % de la population y était étrangère en 2006 (contre moins de 6 % en France et 8 % en Belgique). En moyenne annuelle, le solde migratoire au Luxembourg a été de plus de 10 ‰ au cours de la décennie 1990-2000, pour environ 2,3 ‰ dans l’Europe des 15. On estime à environ 130 000 le nombre de frontaliers quotidiens, dont 66 000 Français, 34 000 Belges et 30 000 Allemands (2006).
De par la composition de sa population, le Luxembourg se démarque donc fortement des autres pays européens. Mais, comme d’autres pays du monde industrialisé, le Luxembourg doit faire face au phénomène de vieillissement général de la population, ce qui ne va pas sans de profonds bouleversements sociaux.

Bon à savoir

Informations pratiques

La procession d’Echternach
A Echternach, plus ancienne ville du Luxembourg, le mardi suivant la Pentecôte se déroule une procession dansante : cinq pas en avant, trois pas en arrière, le remède contre l’épilepsie, paraît-il. Les plus anciennes traces de cette tradition inscrite au patrimoine immatériel de l’humanité par l’Unesco remontent à 1100.
 
Que doivent prévoir les amateurs de photos ?

Le courant est de 220/230 V. Les prises sont de type français.
 
Le luxembourgeois
Le luxembourgeois est utilisé dans les foyers par 80,6 % des habitants contre 12,8 % pour le français. Entre amis, le pourcentage de gens s’exprimant en français passe à 28 %. Dans la vie sociale, le luxembourgeois est utilisé par 75 % des personnes contre 33 % qui disent utiliser le français. Dans la vie professionnelle, le luxembourgeois est majoritaire (58,9 %), devant le français et l’allemand. L’écrit professionnel se fait d’abord en français, puis en allemand, en anglais et en luxembourgeois. Le luxembourgeois domine dans la vie religieuse et dans la vie politique, il remplit des fonctions identitaires, notamment lors de débats et discours sur la nationalité et l’identité du pays.
Les locuteurs du luxembourgeois disposent d’un répertoire trilingue (francique, français et allemand) qu’ils utilisent en fonction de la situation. La coexistence entre les langues est pacifique. Contrairement à la Belgique ou à la Suisse, on a affaire à un trilinguisme simultané et non juxtaposé. Malgré son statut de langue officielle, le luxembourgeois est considéré comme une langue “vulnérable” par l’Unesco. Les variantes du platt mosélan et rhénan, parlées en France et en Belgique, sont classées “sérieusement en danger”.

Bibliographie

Bibliographie
Guides

Luxembourg, Le Petit Futé.
Belgium & Luxembourg, Lonely Planet (en anglais).
Histoire du Luxembourg, le destin européen d’un petit pays, Gilbert Trausch, Privat.

Tourisme responsable

Une histoire de passion

Une histoire de passion
L’association Sentiers croisés rassemble des professionnels du trekking et de la randonnée. Unis par les valeurs du tourisme responsable, par une passion commune de notre métier et de la nature, nous avons choisi de créer et de produire ensemble certains circuits, dont ceux que nous vous proposons au Luxembourg.
Réseau dont un relais est implanté au cœur du pays, Sentiers croisés nous permet, par des échanges continus d’informations, un travail collectif et la mise en commun de moyens, d’assurer votre entière satisfaction.
 
 

Le respect des us et coutumes

Le respect des us et coutumes
Même si vous ne noterez pas de grandes différences entre mœurs luxembourgeoises et françaises, les coutumes se rapprochent plus de celles de l’Allemagne que de celles de la France.
 
Voici quelques conseils pour respecter au mieux ces populations et leurs cultures :
— Respectez l'espace personnel de vos hôtes, adaptez-vous aux usages de la culture locale.
— Photographier des personnes repose sur un échange, assurez-vous de leur accord.
— Même lorsque l’on se connaît, on se salue en se serrant la main et non en s’embrassant.
— Pensez à respecter les feux et les passages cloutés pour traverser, même si vous ne voyez aucune voiture à l’horizon.
 
Ces précautions favorisent les échanges. 
 
 

La préservation de l'environnement

La préservation de l’environnement
- La flore
Les arbres que l’on retrouve dans les forêts du grand-duché sont le hêtre et le chêne, accompagnés d’autres feuillus, comme l’érable sycomore, le frêne, le merisier, le charme, l’orme, le tilleul, le bouleau et le tremble.
La forêt luxembourgeoise couvre environ 88 000 ha, soit plus d’un tiers du territoire du pays, dont les feuillus occupent 64 % et les résineux 36 %. Avec 55 % de la surface forestière totale, l’Oesling est plus boisé que le Gutland.
Le plus grande forêt du pays est le Grünewald, principalement constituée de hêtres, et qui couvre 4 500 ha. Elle se trouve sur le grès de Luxembourg, à proximité de la capitale.
- La faune est typique d’un pays du centre de l’Europe. Truites, brochets, sandres, anguilles, carpes et de nombreuses autres sortes de poissons vivent dans les lacs et les rivières du Luxembourg. Il existe un parc naturel à la frontière avec l’Allemagne, le parc naturel de l’Our, et un autre à la frontière belge, le parc naturel de la Haute-Sûre.

Pour conserver ce patrimoine naturel d'exception : 
— Respectez la réglementation en vigueur dans les parcs régionaux et nationaux.
— Evitez de rapporter des souvenirs qui font partie du patrimoine naturel et de prélever des objets archéologiques ou culturels à valeur historique.
— N'approchez pas la faune de trop près ; il ne faut pas oublier que nous sommes seulement invités dans son propre territoire. Lire notre conseil de guide "La faune de montagne" https://www.allibert-trekking.com/197-respect-faune-montagne
— Pensez toujours à ramasser vos papiers, mouchoirs, mégots, etc.
— Evitez de laisser les déchets difficile à recycler (tels piles, lingettes, plastiques) dans les zones rurales ou les petits villages qui ne disposent pas de filière de recyclage. Rapportez-les dans les grandes villes ou ramenez- les avec vous.
— Dans le cadre d'une démarche responsable, évitez l'achat de bouteilles en plastique. Nous vous conseillons de prévoir une gourde personnelle que vous pourrez remplir.
— Lorsque vous disposez d'une climatisation individuelle, nous vous recommandons de l'arrêter systématiquement lorsque vous quittez la chambre, pour éviter une surconsommation énergétique.

Nous vous invitons par ailleurs à télécharger la charte éthique du voyageur :

Comment réduire votre empreinte

Comment réduire votre empreinte carbone ?
Afin de limiter les émissions de CO2, nous vous invitons à covoiturer pour vous rendre au départ de votre circuit.
Vous pouvez échanger avec les voyageurs de votre groupe dans votre espace MyAllibert, rubrique "Entre voyageurs"> "Mon groupe".