Bannière Guides par passion

Des déserts et des peuples

Grand Sud marocain, Sahara algérien, Adrar, wadi Rum… Le désert est pluriel. Dunes infinies du Maroc, tassilis de l’Algérie, sables blonds de la Mauritanie, roches multicolores de la Jordanie… Chaque désert recèle une harmonie particulière. Et une alchimie propre aux cultures des peuples berbère, touareg, maure, bédouin, puisant aux sources de leurs traditions nomades.
jordanie

Maroc, le Sahara des Berbères

Vert tendre des oasis, rouge des canyons, ocre des casbahs — telle celle de Ouarzazate —, blond des champs d’orge, ors des dunes ourlées, bleu azur du ciel… Le désert marocain, à la géologie contrastée, est terre d’élection des Berbères. Leur mode de vie nomade ou semi-nomade, leurs traditions culturelles et leur hospitalité exceptionnelle se sont façonnés à l’image, fascinante, des ergs Chegaga ou Merzouga, des vallées du Drâa et des Roses, des gorges du Dadès ou du Todra…

Algérie, les dunes et roches des Touaregs

Le Sud algérien recèle des paysages étonnamment variés, parmi les plus fantastiques du Sahara central. Le tassili secret de l’Immidir, mariage de dunes et de roches de grès, l’Atakor, montagne du Hoggar aux décors lunaires et hauts sommets, la Tefedest noire et blanche… Ici vivent les Touaregs, ces hommes bleus au mode de vie authentique. Certains sont sédentaires et habitent des villages ceints de jardins. Les nomades, eux, préfèrent les campements et l’activité pastorale.

Mauritanie, le territoire des Maures

Trait d’union entre Maghreb et Afrique noire, la Mauritanie abrite les merveilles du Sahara occidental. Ici, champs de dunes orangées, déserts de pierre et plateaux de grès s’entremêlent pour former des décors somptueux, ponctués d’oasis. Sur cette terre bat le cœur du peuple maure. Çà et là surgissent des palmeraies, où se maintient un mode de vie fondé sur les échanges entre nomades et sédentaires. De cette tradition des grandes caravanes subsistent des cités légendaires aujourd’hui classées à l’Unesco. Telles Chinguetti, la ville-bibliothèque, et Ouadane, la ville caravanière.

Jordanie, le désert des Bédouins

Dans le sud du pays, le wadi Rum déploie sur un immense champ de sable ses falaises de grès ou de granit, ses canyons et arches naturelles, ses vasques enchâssées et ses dunes. Arc-en-ciel de couleurs — bleu du granit, roses et pourpres des grès, bruns et ors du sable — et âpreté de la vie dans cet univers minéral. Sur cet ancien royaume nabatéen, on rencontre les Bédouins, qui veillent sur “L’espace culturel des Bedu de Pétra et wadi Rum”, inscrit au patrimoine de l’Unesco.