Bannière Guides par passion

In the Eyes of 2 : l’Islande vue de l’intérieur

Julie et Vincent, 28 et 29 ans, ont entrepris un voyage en cinq étapes dans le but de filmer un documentaire destiné à promouvoir, auprès des écoliers français, les différences culturelles dans le monde. Allibert Trekking ne pouvait manquer de soutenir leur projet — In the Eyes of —, dont ils nous livrent en exclusivité le feuilleton des moments forts. Voici le deuxième épisode, en direct de l’Islande.
Islande - Kronental

“De l’Islande, nous avions surtout une image de volcans et de chutes d’eau, mais aussi de dures conditions climatiques. Et il est vrai que nous avons eu l’impression d’atterrir sur la Lune, l’île étant recouverte à 70 % de lave et à 11 % de glaciers. Les paysages sont tous à couper le souffle : entre les aurores boréales et les bains dans les sources thermales en hiver ou les randonnées dans le centre de l’île en été entre les cratères volcaniques, le voyageur trouve toujours matière à s’émerveiller !

Mais l’Islande est bien plus qu’une île froide et bouillonnante. Notre séjour de quelques semaines dans le nord-est du pays, en immersion chez une famille de fermiers islandais, nous a permis de bien connaître leur culture, leur mode de vie. Fermés de prime abord, les Islandais se montrent ensuite curieux et très bavards. Briser la glace avec eux (expression bien appropriée au pays !) ouvre beaucoup de portes. Au long de nos conversations, nous avons découvert que, comme ils sont peu nombreux (348 450 habitants), ils ont tous plus ou moins un lien de parenté entre eux. Ils peuvent d’ailleurs consulter un site web qui recense l’arbre généalogique de chaque habitant pour connaître les liens potentiellement existants.

En termes de coutumes, nous avons été étonnés de voir que l’on doit partout retirer ses chaussures : à la maison, à l’école, à la salle de gym… Chaque habitation est équipée d’un chausse-pied. Si vous ne voulez pas manquer de respect aux Islandais, ne vous mouchez surtout pas ! Ils sont experts en reniflements… En tant que Français, nous avons trouvé que les Islandais ne sont pas très fins gastronomes. Il a aussi fallu mettre nos régimes végétariens de côté : sachant qu’il y a trois fois plus de moutons que d’habitants sur l’île, la viande d’ovin est la plus consommée et un repas sans viande n’est pas un vrai repas, ici !

Côté environnement, une certaine sérénité règne en Islande, que ce soit en pleine nature ou dans les villes. Se promener en hiver dans la capitale est un vrai plaisir : les rues sont calmes, les immeubles, à taille humaine, ne cachent pas le ciel, les décorations de Noël brillent de mille feux… Les Islandais sont respectueux et prennent soin de leur terre. Au-delà de cette sérénité, on a une réelle impression de sécurité. Les habitants n’ont pas pour habitude de fermer à clé leur maison ou leur voiture. Le taux de criminalité est si faible que les policiers ne portent pas d’arme. Et il n’y a pas non plus d’armée islandaise : depuis la Seconde Guerre mondiale, ce sont les Etats-Unis qui assurent la sécurité du territoire via une base militaire implantée sur l’île.

Vous l’aurez compris, la découverte de l’Islande, pays de Vikings, nécessite du temps : d’abord pour créer du lien avec ses habitants, ensuite pour optimiser les chances de profiter d’une belle météo pour toutes les activités extérieures qu’offre cette nature exceptionnelle !”

Découvrir le projet In the Eyes of  >> voir le site internet

Texte et photos : Julie Vialle & Vincent Kronental.