Bannière Guides par passion

Les trésors de l'Asie du Sud-Est

Pays du sourire, pays aux mille couleurs, royaumes des épices… l’Asie du Sud-Est est une invitation au voyage. Paysages enchanteurs, saveurs parfumées, traditions d’un autre temps… Laissez-vous envoûter par la magie de l’Asie.
Indonésie

Indonésie

Parsemées de palmiers et entrecoupées de ruisseaux, les rizières balinaises forment un magnifique patchwork. Ici, le riz, dont la culture a façonné le paysage, est considéré comme un don de Dieu. Le système des subaks (irrigation traditionnelle des rizières de Bali), instauré au XIe siècle, est basé sur une gestion coopérative et égalitaire de l’eau par la construction de canaux et barrages. Le subak reflète le concept philosophique de Tri Hita Karana, qui consiste en une relation harmonieuse entre l’esprit, le monde humain et la nature.

Philippines

C’est dans les montagnes du nord de Luzon, la plus grande île des Philippines, que l’on peut admirer les fabuleuses rizières en terrasses de Banaue, classées au patrimoine mondial de l’Unesco.
Construites il y a plus de 2 000 ans par les ancêtres des Ifugaos, elles forment un immense amphithéâtre sculpté à la main. Cet ensemble d’escaliers naturels épouse les courbes des collines et des montagnes à 1 200 mètres d’altitude, dressant un formidable temple dédié à Bulul, le dieu du riz des Ifugaos.

Viêtnam

Des rizières en terrasses à perte de vue, façonnées à flanc de montagne par l’homme depuis des siècles. Dans les montagnes du Nord-Viêtnam, à 1 600 mètres d’altitude, les massifs vêtus de verdure et de champs de riz font écho aux vallées étendues accueillant champs et petits bourgs.
A l’image des rizières, les villages de montagne forment une mosaïque de peuples : quelque 54 ethnies à la croisée des cultures chinoise et indienne, chacune riche de ses traditions, de sa tenue vestimentaire et de sa langue.

Les marchés des ethnies

Traditionnellement, les marchés sont des lieux de rencontre pour les ethnies qui vivent dans les villages isolés du Nord-Viêtnam. Dans ces régions dont les reliefs abritent un habitat dispersé, les marchés sont le lien social indispensable. Ce jour-là, revêtus de leurs plus beaux habits, les habitants parcourent plusieurs kilomètres à pied ou à cheval pour vendre leurs produits : nourriture, vêtements, objets du quotidien…  Dans un joyeux désordre, l’indigo des costumes des H’Mongs noirs répond aux couleurs vives, roses, vertes ou bleues, des parures des Tays, les coiffes rouges des femmes dzaos font pendant au chatoiement bigarré des toilettes des H’Mongs fleurs, assorties de bijoux en argent et en aluminium. Un rendez-vous privilégié, pour les populations comme pour le voyageur !