Bannière Guides par passion

Caisson hyperbare : l’allié de la sécurité en altitude

Himalaya, Andes ou Kilimandjaro… un trek en haute altitude ne s’improvise pas ! Equipement indispensable à la sécurité, nos équipes de guides transportent obligatoirement un caisson hyperbare. Là où une évacuation peut être compliquée ou longue, il permet de simuler une altitude plus basse, les trekkeurs souffrant du mal des montagnes peuvent ainsi récupérer avant la vraie descente.

Le caisson hyperbare, INDISPENSABLE !

Un trek en altitude – Himalaya, Andes ou Kilimandjaro – nécessite des conditions de sécurité optimales. Conseils de préparation en amont, itinéraires respectant les paliers d'acclimatation, équipes formées à la gestion du mal aigu des montagnes (MAM)* et aux symptômes liés à l’altitude, assistance médicale SOS MAM, guides expérimentés, Allibert Trekking met tout en œuvre pour que votre ascension soit un succès, dans les meilleures conditions.
Matériel indispensable lors d’une ascension, le caisson hyperbare constitue un gage de sécurité supplémentaire pour traiter en urgence le MAM ; nos guides connaissent parfaitement son utilisation et savent intervenir en cas de difficulté.
* Le MAM se traduit par de violents maux de tête, des troubles visuels, digestifs ou du sommeil, des sensations de vertige ou des palpitations cardiaques pouvant entraîner un œdème pulmonaire ou cérébral.

Le caisson hyperbare, qu’est-ce que c’est ?

Le caisson hyperbare portable est un sac étanche dans lequel est placée la personne atteinte du mal aigu des montagnes (MAM).  Une pompe manuelle permet de gonfler le caisson progressivement jusqu’à atteindre de 220 millibars afin de renouveler le taux d’oxygène et d’évacuer le gaz carbonique dans le caisson. Cinq coups de pompe par minute permettent de renouveler l'air dans le caisson pendant au moins une heure, deux heures en cas d’atteinte sérieuse. Cette perte d'altitude d'environ 3000 mètres est suffisante pour faire disparaître les symptômes du MAM.

Démonstration en images

L’utilisation du caisson hyperbare PAR étape

• Sortir le caisson hyperbare de son sac de transport et le déplier.
• Allonger la personne malade à l’intérieur, sur un matelas en mousse et surélever sa tête.
• Pour qu’il ne souffre pas des oreilles, lui donner un chewing-gum à mâcher.
• Fermer la fermeture Eclair et attacher les sangles.
• Brancher la pompe manuelle.
• Gonfler le caisson progressivement jusqu’à atteindre 220 millibars, puis administrer cinq coups de pompe toutes les minutes.
• Dégonfler lentement le caisson, par paliers, pour respecter la décompression des oreilles du malade.

 Vous aimerez aussi >> LE MAL AIGU DES MONTAGNES