Bannière Guides par passion

Toilette et lessive : minimiser l'impact !

En trek, en voyage, en rando, lors des bivouacs, nous n’avons pas forcément une douche chaude tous les soirs, ni une machine à laver sous la main. Pourtant, faire un brin de toilette est bien agréable, et ne pas transporter quantité de vêtements, c’est pratique. Alors, comment s’organiser ?
Inde femmes baignade rivière

Le savon type “savon de Marseille” est idéal, car polyvalent (toilette et lessive). Il est moins polluant et plus facile à rincer que les gels douche, par exemple, qui présentent aussi le risque de se répandre dans le fond du sac.
Une petite cuvette pliable en toile étanche.

Avec ces deux objets, vous ferez votre toilette et laverez quelques vêtements (T-shirt, sous-vêtements, chaussettes…) dans toutes les situations.
Un petit flacon de shampooing complétera la trousse de toilette, car il n’est pas facile de se laver les cheveux au savon et à l’eau froide.
Il existe aujourd’hui des serviettes de toilette en tissu synthétique qui sèchent très vite. Il est possible de trouver dans certains magasins de petites serviettes en papier non tissé ; résistantes et à usage unique (à brûler après utilisation), cela évite les gants de toilette qui sèchent mal et prennent des odeurs au fil des jours.
Sinon, prévoir des serviettes humidifiées (lingettes) à brûler après usage.

Cas particulier  : le puits artésien

Parfois, dans les oasis du désert, jaillissent des sources d’eau chaude et soufrée. Des bassins sont aménagés. Quel bonheur de s’y baigner ! C’est possible, cette eau n’est pas buvable, elle sert uniquement à l’arrosage des jardins après filtration par le sol. La règle : se laver près de l’écoulement et profiter de l’endroit où l’eau jaillit pour se détendre dans un vrai Jacuzzi.

Quelques règles simples

Ne jamais se laver en s’installant au milieu de la rivière. Généralement, les villageois utilisent l’eau pour boire et cuisiner. Il est préférable de puiser l’eau (la cuvette !) et de s’installer sur la berge suffisamment loin pour que l’eau souillée soit filtrée par le sol avant son retour à la rivière.

De même, dans le désert, il est impensable de se laver directement au puits, son usage premier étant réservé à la consommation des hommes et des animaux.

L’utilisation d’un maillot de bain permet bien souvent de se laver ou de se baigner sans choquer.

D’une manière générale : être discret, ne pas se laver trop près des habitations ou des lieux où sont installés les nomades.