Bannière Guides par passion

Les bâtons de randonnée

Parfois considérés comme encombrants, voire superflus, les bâtons de randonnée font désormais partie de l’équipement du randonneur. Indispensables pour soulager les genoux dans les descentes, ils permettent une meilleure répartition de l’effort et de la charge du sac à dos. Explications d’Aurélie Mansiot, accompagnatrice en montagne Allibert.
batons

Quels avantages apporte l’utilisation des bâtons de randonnée ?

De manière générale, le recours aux bâtons de randonnée ne présente que des avantages. Mais il faut absolument marcher avec les deux pour respecter la symétrie du mouvement ! En montée, les bâtons aident à stabiliser le corps et servent de point d’appui pour se hisser et se pousser vers le haut.
Mais c’est en descente que leur utilisation se révèle le plus efficace : en soulageant les genoux, en permettant de gagner en équilibre et en ralentissant la course du marcheur.

Quels bâtons choisir ?

Le bâton mono-brin, à tube rigide, est surtout indiqué pour la marche nordique. Aujourd’hui, la plupart des bâtons sont multibrins et comportent deux ou trois sections. Pour la randonnée, privilégiez les bâtons à trois brins : on peut les adapter en fonction du terrain, plus courts en montée, plus longs en descente. Ils sont également plus faciles à ranger dans votre sac à dos si vous n’en avez plus besoin.

Comment les entretenir ?

Régulièrement, il faut penser à démonter les sections du bâton pour en ôter la poussière. Pour les modèles à serrage par “clip”, pensez à resserrer la vis. Pour les modèles à serrage par rotation, il est important d’éliminer le dépôt blanchâtre sur les sections en aluminium dû à l’oxydation. Ces précautions éviteront que le bâton ne coulisse pendant la marche, assurant ainsi votre sécurité.

 

Les clés pour choisir ses bâtons de randonnée

  • Le poids : le carbone, très léger, est idéal, mais cher ; le zicral reste un bon compromis.
  • La longueur repliée doit être la plus courte possible.
  • La pointe : en croix ou en cylindre, privilégiez le tungstène, plus résistant que l’acier, et offrant une meilleure accroche.
  • La poignée : légère, souple, elle doit permettre une bonne prise en main ; les poignées en liège (ou en liège-caoutchouc) offrent une meilleure évacuation de l’humidité que les poignées en plastique.
  • Les dragonnes doivent être confortables et facilement réglables.
  • Les rondelles : larges pour la neige, étroites pour la randonnée, et faciles à intervertir.
  • Le système de serrage : plus il est simple, moins il risque de casser avec le temps.

boutique snowleader