Bannière Guides par passion

Check-list : montagne - trekking et randonnée

Au moment de faire son sac avant de partir en trek, on se pose toujours les mêmes questions : que faut-il prendre ? comment puis-je optimiser le poids de mon sac ? Voici une liste et quelques trucs et astuces qui répondront à ces interrogations.
randonneur panorama bolivie

Pour la tête

  • Un bonnet.

On perd beaucoup de chaleur corporelle par la tête (presque 25 % !), aussi un bonnet pour les soirées et les nuits fraîches est parfait.       

  • Un chapeau en toile foulard, une casquette…                   
  • Lunettes de soleil et étui.

Pour le buste

  • T-shirts.                            
  • T-shirts à manches longues.    

On préférera les nouvelles matières qui évacuent la sueur vers l’extérieur et sèchent rapidement, alors que le coton reste humide et accentue la sensation de froid.

  • Deuxième couche, type polaire.                      
  • Veste.

En cas de pluie sans vent, un grand parapluie type parapluie de golf est idéal en terrain dégagé. Il permet même, en le calant entre le dos et le sac à dos, d’avoir les mains libres pour prendre des photos ou lire la carte. En revanche, son utilisation devient plus problématique en terrain accidenté et en cas de vent.

L’association d’une veste et d’un pantalon de pluie en tissu respirant comme le Goretex (laissant libres les mouvements) est idéale. La cape de pluie étant réservée aux pauses : abri parfait pour grignoter sous une pluie battante, ou protection intégrale pour monter la tente à l’étape.

Pour les jambes                 

  • Collants.                                     

Un collant en polaire qui ne serre pas est confortable et utile en complément de chaleur dans le duvet. Il peut même doubler le pantalon en cas de grand froid.

  • Pantalon.

Un pantalon Stretch ne limite pas les mouvements, il est idéal pour le trekking.

  • Un bermuda long ou un pantacourt.

Dans la plupart des pays, les shorts sont à proscrire ; en revanche, un pantacourt (pour les hommes et les femmes) est généralement bien accepté des populations locales.

Pour les pieds

  • Chaussettes.                              
  • Chaussures de randonnée.

Au-delà de la tige montante et de la semelle (qui protègent respectivement les chevilles et la plante des pieds), il est très important de ne pas partir en trek avec des chaussures neuves. Les ampoules aux pieds gâchent le plus beau des voyages.

  • Sandales ou tongs.    

Pour le soir à l’étape, bien sûr. On peut aussi les glisser dans le sac à dos de la journée pour aérer les pieds à la pause de midi.                                            

Une paire de sandales de marche est toujours utile, soit pour le soir à l’étape, soit en cours de randonnée pour le passage à gué des rivières. Elles servent aussi en cas de grosse ampoule pour pouvoir continuer à marcher.

Pour les mains

  • Gants légers : polaire, Stretch.

Sac à dos

  • Sac à dos de randonnée léger, 30 à 40 litres.

Un sac à dos de cette contenance permet de prendre ce qu’il faut pour une journée de trek : vêtement de pluie, vêtement chaud, petite pharmacie, gourdes, bouquins… Et éventuellement une partie du pique-nique.     
 

Sac de voyage

  • Sac de voyage souple sans roulettes, 70 à 90 litres.        

Un sac souple est idéal pour ne pas blesser les animaux de bât ; en revanche, si le transport des bagages d’une étape à l’autre s’effectue en véhicule, il ne faut pas se priver de prendre un sac avec des roulettes, de loin plus pratique pour les déplacements dans les gares et les aéroports.
 

Sac de couchage

  • Duvet-sarcophage.
  • Drap-sac en soie ou en polaire.

Le drap-sac permet de ne pas salir le sac de couchage à l’intérieur, et apporte un surcroît de chaleur très sensible.

  • Tente.

Si une tente dite “trois saisons” est suffisante pour la plupart des destinations de trekking sous toutes les latitudes, il est préférable d’acquérir une “quatre saisons” si l’on souhaite randonner en hiver (neige) par grand froid (destinations nordiques) ou en altitude (treks himalayens).

Le couteau suisse convient à tous les usages : ouvrir une bouteille ou une boîte de conserve, visser une dragonne de bâton... Il est de loin le plus universel (malgré l’inconvénient du poids). 

Les bâtons de marche sont indispensables pour soulager les genoux dans les descentes et aider au rythme de la randonnée dans les montées. En revanche, il faut absolument marcher avec les deux pour respecter la symétrie du mouvement.

Une gourde-pipette permet de s’hydrater régulièrement sans pour autant poser son sac à chaque fois. Le seul inconvénient de ce système est que l’on se retrouve à court de boisson sans pouvoir l’anticiper. Une bouteille plastique de secours permet de palier ce désagrément. 

Un sursac pour recouvrir et protéger le sac à dos et son contenu est indispensable par temps humide. Beaucoup de sacs aujourd’hui en sont pourvus, sinon il est possible de se procurer un sursac amovible dans les magasins de sport.

La température de confort du sac de couchage est fonction du type d’hébergement et de la destination. 
L’idéal est d’avoir deux duvets : 

  • un premier dont les températures de confort sont comprises entre – 5 et + 5 °C pour les hébergements en dur et les pays chauds ;
  • un deuxième pour les pays froids et/ou les hébergements sous tente. Température de confort comprises entre – 15 et – 5 °C.

On peut aussi ajouter au premier duvet un sac de couchage en polaire pour augmenter le niveau de confort et de chaleur.

Divers

  • Bâtons de marche.                                
  • Fil et aiguille.                                    
  • Trousse de toilette.                                
  • Serviette.                                    
  • Pastilles pour purifier l’eau (Micropur ou Hydrochlonazone).

Le goût que donnent ces pastilles est supportable, mais si vous voyagez plus de trois semaines dans une zone où il faut traiter l’eau, l’achat d’un filtre céramique devient indispensable.

  • Sachets plastiques de protection (type congélation).                
  • Couverture de survie (modèle renforcé).                    
  • Gourde ou gourde flexible à pipette.                       
  • Couteau.                             
  • Lacets de rechange.                                
  • Briquet.                            
  • Papier toilette                             
  • Appareil photo.                        
  • Livres de voyage.                    
  • Lentilles jetables ou lunettes correctrices de secours.        
  • Lampe frontale et piles.

Pochette antivol et documents                     

  • Passeport (ou carte d’identité).
  • Visa selon le pays.
  • Carnet de vaccinations et indications médicales.
  • Devises, carte de crédit.
  • Contrat d’assistance et d’assurance.
  • Papiers personnels.

Les petits objets qui facilitent la vie pendant un trek ou un voyage : 

  • Un adaptateur de prise électrique (il n’existe pas de norme internationale en matière de prise électrique, aussi un adaptateur est-il indispensable dès qu’il faut recharger une batterie d’appareil photo numérique, un lecteur MP3…).
  • Une deuxième gourde pour laisser le temps aux pastilles de purification de l’eau d’agir sans se priver de boire.
  • Un briquet pour brûler le papier toilette. 

boutique snowleader