Bannière Guides par passion

Comment choisir son antimoustique

Cela dépend du lieu où vous voyagez : zone tempérée ou zone tropicale avec moustiques vecteurs de maladie (paludisme, dengue, chikungunya...) et par qui il est utilisé : adulte, enfant (âge), femme enceinte.

DEET

Répulsif de synthèse, reconnu comme la molécule la plus efficace à ce jour.
Recommandé pour zones tropicales en particulier dans les zones avec des moustiques vecteurs de maladies.
Concentration de Deet pour une efficacité maximale 50 %
Déconseillé pour les enfants de moins de 12 ans et les femmes enceintes avec un dosage de 50 %. Dosage à 30 % recommandé. Cependant les dernières recommandations des autorités de santé recommandent son usage en zones à risques avérés pour les enfants à partir de 6 mois et pour les femmes enceintes ou allaitantes. Dans ce cas, il est impératif d’avoir un avis médical.
Attention aux montres, lunettes, verres de contacts, le DEET étant agressif avec certains plastiques et vernis.
Attention ! le DEET diminue l’efficacité des crèmes solaires (environ 30 %), penser à choisir une crème solaire d’un facteur de protection plus élevé ou de mettre la crème solaire en premier et environ 20 minutes après d’appliquer le répulsif.

Icaridine

Répulsif de synthèse, molécule relativement récente.
Efficacité reconnue en particulier sur les anophèles, vecteur du paludisme
Déconseillé pour les enfants de moins de 30 mois, pas d’autres contre indications connues à ce jour.
Recommandé pour les zones tropicales en particulier dans les zones avec du paludisme comme alternative au DEET.
Concentration de 20 à 25 %.

IR 3535 ou 35/35

Répulsif de synthèse.
Efficacité reconnue contre les moustiques en zone tempérées et tropicales.
Déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois, autorisé pour les femmes enceintes.
Recommandé à forte concentration pour les zones tropicales et concentration plus faible pour les zones tempérées.
Concentration de 10 à 35 %.

PMD (ou Citridiol®)

Molécule naturelle extrait d’Eucalyptus citriodora.
Le PMD (p-menthane-3,8-diol) est le principe actif contenu dans l’huile essentiellele d’eucalyptus citriodora.
La molécule naturelle la plus efficace.
Efficace en zones tempérées et tropicales.
Déconseillé pour les enfants de moins de 6 mois et les femmes enceintes.
Concentration de 40 % à 50 %.

Citronnelle, mélange d’huiles essentielles

Huiles essentielles pures (à utiliser diluée dans une huile végétale) ou en mélanges : citronnelle, géranium, Eucalyptus citriodora, lavandin, lemeongrass. Sont la plupart du temps biologiques.
Efficacité uniquement en zone tempérées, renouveler fréquemment les applications.
Ce n’est pas parce que les huiles essentielles (ou HE) sont entièrement naturelles qu’elles sont sans danger. Elles sont déconseillées pour les enfants de moins 7 ans et pour les femmes enceintes. Attention aussi aux risques d’allergies. Eviter l’exposition au soleil après application pouvant provoquer une réaction de photosensibilisation.
Les huiles essentielles ont souvent d’autres qualités comme un parfum agréable et peuvent apporter détente et relaxation.

Conseils d’utilisation

  • Fréquence d’application recommandée maximale pour tous les répulsifs : trois fois par jour.
  • Les répulsifs doivent toujours être appliqués sur la crème solaire.
  • Appliquer sur les peaux découvertes et exposées aux piqûres de moustiques.
  • Mais ne pas appliquer sur les yeux, les lèvres et les lésions cutanées.
  • Eviter d’appliquer du produit répulsif sur les mains des enfants : risque de contact avec les yeux et la bouche.
  • Dans les zones infestées, en complément de répulsifs pour la peau, utiliser des sprays à base de perméthrine pour les vêtements ou trempage tissus.

Pour en savoir plus, consulter les recommandations de bonne pratique sur la protection personnelle antivectorielle (PPAV)  en particulier la Société de médecine des voyages et la Société française de parasitologie.

Recommandations par pays : www.diplomatie.gouv.fr ou www.pasteur.fr

Document non exhaustif.
Source : http://www.antimoustic.com/articles/conseils-pour-choisir-son-repulsif-anti-moustiques