Bannière Guides par passion

Trousse de secours

Indispensable compagne de voyage, son contenu doit être adapté à la destination et à l'engagement du voyage ainsi qu'aux antécédents de chacun.

La trousse de secours doit répondre à plusieurs impératifs :

  • Connaître son contenu et savoir l’utiliser.
  • Les produits doivent correspondre aux maladies courantes et aux urgences.
  • Chaque produit doit être facile d’utilisation et ne pas présenter de risques ou d’effets secondaires trop marqués.
  • Vérifier et renouveler régulièrement votre trousse de secours (gardez les boîtes des médicaments afin d’avoir les dates de péremption).
  • En voyage, la trousse de secours est à portée de main tout au long de la journée, à l’abri de la lumière (UV) et de la chaleur.

Contenu de base

  • Pansements (tailles variées).
  • Stéristrips.
  • 10 compresses stériles.
  • Bande adhésive (type Elasto).
  • Double peau.
  • Tulle gras.
  • Bande type Strapal.
  • Paire de gants.
  • Pince à épiler, paire de ciseaux, 3 épingles à nourrice.
  • Aspivenin.
  • Arnica en gélules ou en stick.
  • Désinfectant.
  • Antidiarrhéique.
  • Antivomitif.
  • Paracétamol/aspirine.
  • Pastilles de désinfection de l’eau.
  • Couverture de survie.
  • Crème grasse pour les brûlures.
  • Collyre antiseptique.
  • Anti-inflamatoire.
  • Antiseptique intestinal.
  • Antibiotique à large spectre.
  • Corticoïde d’urgence.

Conseils spécifiques

Altitude

Parlez du Diamox avec votre médecin. Ce médicament a fait la preuve de son efficacité dans la prévention du mal aigu des montagnes (MAM).
Voir notre conseil de guide : Le mal aigu des montagnes >

Paludisme

Consultez votre médecin traitant avant de partir, car il existe un classement des pays impaludés par zone de chloroquinorésistance. Il vous conseillera sur l’antimoustique à adopter et vous prescrira le traitement à suivre.
Sachez néanmoins qu’aucun traitement ne présente une garantie absolue, et qu’une forte fièvre après votre retour de voyage doit être considérée a priori comme une crise de paludisme et vous amener à consulter.
Voir notre conseil de guide : Paludisme, dengue, chikungunya >

Quand vous prenez l’avion

Pensez à mettre votre pharmacie dans le sac en soute et non dans le bagage à main. Le plus pratique et le moins onéreux est d’élaborer votre trousse de secours dans une simple boîte en plastique. Validez-la avec votre médecin traitant, qui saura mieux que quiconque vous conseiller et vous aider à la préparer.