Réussir ses photos dans le désert : les conseils d'un photographe de voyage

Vous souhaitez immortaliser votre voyage dans le désert avec de belles photographies ? Christophe Levet, photographe de paysages, travaille régulièrement pour Allibert Trekking. Il a réalisé plusieurs reportages photo dans le désert, à Oman, au Maroc, en Mauritanie… Il vous donne ses trucs et astuces de pro pour réussir vos photos de voyage.
Oman 1

Avant le grand départ : la préparation du matériel photo

Pour photographier le désert, il ne suffit pas d’avoir du bon matériel, il faut être préparé. Quelques connaissances techniques et une bonne organisation sont nécessaires.

  • Entraînez-vous ! Il faut connaître son matériel photo. Pour être à l’aise pendant votre voyage, vous devez utiliser votre appareil avant le départ. Je rencontre parfois des voyageurs qui arrivent en vacances avec un bel appareil photo sans connaître son fonctionnement. Ils perdent plus de temps à comprendre comment ça marche qu’à profiter des paysages et du voyage. Avant de partir, exercez-vous ! Cela vous permettra d’apprivoiser votre appareil photo. Ainsi, vous ne serez pas pris au dépourvu les premiers jours de votre séjour avec des questions du genre : “Comment j’allume cet appareil photo ?”, “Comment-fait-on la mise au point ?”...
  • Lisez la notice technique de votre appareil photo. Ce n’est pas la lecture la plus agréable, mais toutes les réponses à vos questions sont à l’intérieur. L’occasion d’élargir vos connaissances photographiques. Au besoin, faites des recherches sur Internet : on trouve aujourd’hui de nombreux tutoriels.
  • Dans le désert, les paysages sont très lumineux. Investissez dans un filtre polarisant circulaire qui se fixe à l’avant de l’objectif. Il permet d’atténuer les réflexions du soleil et d’obtenir une saturation plus forte des couleurs. Ainsi, le ciel sera plus bleu sur vos photos. Il estompe également le voile atmosphérique, ce qui permet d’obtenir des photos avec plus de profondeur. En revanche, il ne fonctionne pas à contre-jour.
  • Chargez à 100 % vos batteries d’appareil photo avant de partir, il y a rarement de l’électricité lors d’un trek dans le désert, même aux bivouacs
  • Vérifiez votre sac photo avant de partir pour ne rien oublier : boîtier, objectifs, batteries, cartes mémoire, chargeur, trépied, adaptateur secteur international…

Le désert, terrain de jeu pour photographe

Dunes à perte de vue, étendues arides… le panorama est épuré. Ciel bleu et sable fin sont la toile de fond de la plupart des photos de voyage dans le désert. Pour autant, les paysages sont riches et variés. Voici quelques pistes pour diversifier vos compositions photographiques.

  • Jouez avec le cadrage, les lignes et les courbes des dunes, pour des photos graphiques qui tendent vers l’abstrait.
  • Incorporez un élément au premier, second ou dernier plan. Un dromadaire, une caravane, un rocher ou un acacia… par exemple.
  • Utilisez la règle des tiers pour décentrer votre sujet principal. Il est alors placé à gauche ou à droite et non plus au milieu de votre photo.
  • Variez les cadrages. Passez de la photographie de paysage horizontal au format portrait vertical.
  • Déplacez-vous. En hauteur, au ras du sol, à gauche, à droite… bougez pour trouver le bon cadrage.
  • Amusez-vous avec les contrastes des dunes entre ombre et lumière.
  • Approchez-vous et photographiez au plus près les matières, les reliefs du sable sculpté par le vent...
  • Regardez, prenez le temps. Dans le désert, on apprend à ralentir, à écouter le silence… Laissez les photos prendre forme devant vous et appuyez au bon moment.
  • Expérimentez ! Pour faire une bonne photo, il suffit parfois de contourner les règles de la photographie.

Les instants photogéniques dans le désert

Pour obtenir des photographies de paysage qui ont du caractère, il faut privilégier certains moments de la journée.

  • Quand le soleil est bas, tout est plus contrasté. De préférence, faites vos photos tôt le matin ou en fin d’après-midi. De cette manière, les ombres seront plus fortes, le panorama aura plus de relief, et vos photos aussi.
  • Bien évidemment, dans le désert, ne manquez pas les sublimes couleurs du coucher ou du lever du soleil. Emportez avec vous un réveil (montre) pour vous lever à l’heure. Et faites l’acquisition d’une application spécifique pour smartphone afin de connaître l’heure et l’endroit exacts où se lève et se couche le soleil.
  • Pendant un trek dans le désert, quand la nuit est tombée sur le camp de base, le groupe se retrouve pour manger. Repas, histoires au coin du feu… c’est un vrai moment de partage avec le guide et les autres membres de la caravane. Photographiez ces instants et réalisez des portraits chaleureux à la lumière des flammes.
  • Les déserts sont propices à la photographie de nuit. Au cœur des zones désertiques, pas une lumière des villes ne vient polluer l’horizon. Le ciel est pur et contrasté, parfait pour prendre des photos des étoiles. Apportez dans vos bagages un trépied léger pour stabiliser votre appareil photo, réaliser des prises de vue en pose longue, et ainsi immortaliser les constellations. Un déclencheur filaire vous évitera aussi le flou de bougé. Intégrez également les dunes avec le ciel étoilé dans votre cadrage pour donner plus de profondeur.

Pour aller plus loin

Vous disposez maintenant des clés essentielles pour réaliser de belles photographies. Dans mon article “Matériel photo dans le désert : les indispensables”, je vous conseille sur l’équipement photo de base pour un trek dans le désert.

Réussir ses photos dans le désert : les conseils d'un photographie de voyage from Allibert Trekking on Vimeo.

 

L’histoire derrière la photo 

Nous sommes au Maroc, près des dunes de Foum Tizza. Je photographie le coucher de soleil depuis le sommet d’une grande dune. Profitant de l’instant pour observer la vue exceptionnelle sur les alentours, j’aperçois au loin des formes qui bougent. En regardant plus précisément, je découvre qu’il s’agit d’un troupeau de dromadaires qui se déplace. A plusieurs centaines de mètres de là, j’hésite à les rejoindre. D’autant que la dune sur laquelle je me trouve est monumentale, il faut la descendre, et je crains de ne pas avoir le temps. Je me décide tout de même. La nuit tombe rapidement, je cours sans m’arrêter pendant de longues minutes. Les dromadaires ne se dirigent pas vers moi, ce n’est pas évident de les rattraper. Quand j’arrive enfin à leur niveau, je me rends compte qu’ils seront bientôt placés devant le soleil qui se couche. Je prépare rapidement mes réglages et j’attends le moment idéal. Un instant silencieux et magique. Je déclenche mon appareil photo, c’est dans la boîte.

En savoir plus en découvrant le blog de voyage Wild Bird Collective : https://wildbirdscollective.com/maroc-foum-tizza/